Chargement...
Chargement...

Les ballets russes et Serge Diaghilev : étonne-moi !

Publié le 18/09/2009
Une  exposition prodigieuse retrace l'aventure exceptionnelle de ce ballet bousculant l'esthétique et la tradition de la danse classique.
La Principauté de Monaco et la Galerie Trétiakov de Moscou se sont associées pour fêter le centenaire de la naissance des ballets russes de Serge Diaghilev qui ont existé de 1909 à 1929. L'Opéra de Monaco a ouvert ses archives riches de quantités de maquettes, d'esquisses, de costumes de scène, de photographies pour nous montrer l'ampleur de cette démarche artistique ambitieuse.

L'objectif de Serge Diaghilev était tourné vers un renouveau de l'art russe, il voulait élaborer un spectacle total , une peinture en mouvement conçue autour des danseurs et de la musique.
Il désirait modifier la perception de la danse en créant des synergies avec la peinture, la poésie, la musique, la photographie. Son ballet annonce l'évolution contemporaine de la danse.
Ses capacités de persuasion lui permettent de créer une école de ballet privée, sa propre troupe, son répertoire. Il crée avec ses artistes un nouveau modèle de ballet.

Fondés en 1909, les Ballets Russes ont étonné par leur  conception radicale de la danse, de la chorégraphie et de la scénographie. C'était un vrai projet d'avant-garde qui a rénové le ballet parisien classique et vieillissant. Serge Diaghilev, organisateur  et mécène, veut  une compagnie pluridisciplinaire qui s'ouvre sur l'ensemble de la création artistique et s'exporte à travers le monde.
Dans cette aventure artistique inédite, il fait appel à des artistes célèbres : Léon Bakst, Georges Braque, Michel Larionov, Pablo Picassso ; des danseurs talentueux : Vaslav Nijinsky, Serge Lifar, George Balanchine, Tamara Karsavina ; des musiciens virtuoses : Igor Stravinsky, Claude Debussy, Erik Satie, Francis Poulenc, … qui écriront des partitions originales pour les différents ballets du répertoire.
des chorégraphes, tel Michel Fokine, premier maître de ballet à créer un environnement scénographique correspondant au thème du ballet.

Les premières saisons de ballet sont créées au Théâtre du Châtelet à Paris : les spectateurs découvrent des œuvres inédites, des danseurs exceptionnels, une nouvelle façon de concevoir la danse longtemps figée dans des normes classiques, ensuite la compagnie s'installe à Monaco. Seront ainsi programmés  des ballets aujourd'hui devenus des références artistiques : Pétrouchka, L'Après-midi d'un faune, L'Oiseau de feu, Shéhérazade, Le Sacre du printemps

Ce fabuleux catalogue nous montre l'énergie et la détermination de Serge Diaghilev dans la poursuite de son projet chorégraphique et nous donne à admirer une pléiade d'artistes mythiques qui l'ont accompagné.

Pour prolonger cette magie, il faut consulter les titres ci-dessous.


Illustration : Affiche de la saison 1919 des Ballets Russes à Monte-Carlo. Dessin de Jean Cocteau représentant Nijinski dans Le Spectre de la rose. © New York Public Library - Source : Wikimedia Commons. Publié sous license Creative Commons.
Chargement...