Chargement...
Chargement...

Les cent bougies de Lawrence Durrell

Publié le 09/02/2012
On le connaît surtout pour son ambitieux Quatuor d'Alexandrie. Lawrence Durrell fêterait son centième anniversaire le 27 février 2012. Coup de projecteur sur un écrivain britannique amoureux du monde méditerranéen.
« N'importe qui d'un tant soit peu artiste déteste son pays et ses concitoyens. » Quand on voit le globe-trotter qu'il a été, ce n'est pas difficile de croire qu'il a pu tenir de tels propos ! Entre l'Empire britannique (Inde, Angleterre, Grèce, Egypte, Chypre), l'Argentine, la Yougoslavie et la France, où il a passé les vingt dernières années de sa vie (il est décédé à Sommières, non loin de Montpellier, en 1990), ce grand nom des lettres britanniques était avant tout un grand voyageur. Par ailleurs, son insatiable curiosité et son incapacité à tenir en place l'ont poussé à multiplier les conquêtes (il s'est marié quatre fois) et à varier ses activités professionnelles. Tour à tour pianiste, diplomate, attaché de presse pendant la guerre, enseignant pour le compte du British Council, Lawrence Durrell n'a pas consacré sa vie qu'à l'écriture. Et en ce qui concerne ce domaine, il ne s'est pas cantonné au genre romanesque : même s'ils ont été éclipsés par ses romans, il a signé des pièces de théâtre, des poèmes et des essais. Mais vous savez déjà qu'en dépit de cette diversité, son nom reste avant tout associé à la magnifique tétralogie qui a fait son succès. Parus entre 1957 et 1960, les différents volumes qui constituent le Quatuor d'Alexandrie plongent le lecteur dans les méandres de la ville égyptienne avant et pendant la Seconde Guerre mondiale. Innovant par son traitement narratif, ce livre ambitieux a permis à son auteur d'acquérir une renommée bien au-delà des (fluctuantes) frontières de l'Empire britannique. Mais le centenaire de sa naissance ne se présente-il pas comme l'occasion idéale de découvrir la face cachée de cet écrivain aux mille facettes ? Peut-être apprendrez-vous alors que l'œuvre romanesque de ce grand ami d'Henry Miller comprend également deux autres cycles (La révolte d'Aphrodite et Le Quintette d'Avignon), et serez-vous tenté de découvrir ses textes sur Chypre ou Corfou (Les îles grecques ou Citrons acides)... Par ailleurs, comment ne pas rire aux éclats à la lecture de ses péripéties dans l'univers diplomatique, délicieusement relatées dans Affaires urgentes ou à celle du génial roman de son frère Gerald (Ma famille et autres animaux) ? Vous serez donc ravis d'apprendre que ses éditeurs français en ont profité pour rééditer des textes que l'on ne trouvait que difficilement, et pour publier, enfin, la traduction inédite du premier roman de ce prosateur hors pair qui s'est fait le chantre du monde méditerranéen.



Photographie : ©www.gallimard.fr


Biblio durrellienne

Chargement...