Chargement...
Chargement...

Littérature : nos favoris d'automne (4)

Publié le 05/09/2006
La rentrée littéraire, ce sont près de 680 nouveaux romans qui arrivent sur les tables de la librairie. Les librairies ont donc lu pour vous, et élu leurs favoris.

L'histoire de l'amour, Nicole Krauss, Gallimard
Un très beau livre, miroir de celui de son mari Jonathan Safran Foer où l'on retrouve les thèmes du deuil, de l'absence et des non-dits qui ravagent les êtres .L'auteur nous perd dans son texte à la construction parfaite et où il est question d'un livre dans le livre ; nostalgique et sensible, c'est un grand premier livre de ceux que l'on aura plaisir à conseiller parce que certains du plaisir qu'il engendrera.

Symptomatique, Denzy Senna , Métailié
Lorsque l'héroïne rencontre Greta dans le magazine New-yorkais où elle effectue un stage et qu'une amitié s'instaure, elle n'imagine pas quelle tournure vont prendre de curieux événements… Un roman au parfum de thriller dérangeant à souhait…

Peine perdue , Laurent Rochut, Phébus
En voilà un qui a du style, ce faux jeune romancier de 38 ans qui débute dans le roman mais pas dans les Lettres avec cette Peine perdue, règlement de compte « familial » où se révèle une écriture, un talent pour la causticité (un tantinet réactionnaire cependant, ce qui gâche un peu le plaisir), et un goût pour l'aphorisme avec cette lettre cinglante de rupture de quelqu'un porté à l'excès, à « l'humeur épanchée, déversée, monstrueuse. »

Dévorations , Richard Millet , Gallimard
A Saint-Andieu, dans le haut Limousin, la vie d'Estelle, se résume en un quotidien sans substance dans le restaurant qu'elle entretient avec son oncle qui l'a recueillie après la mort de ses parents.
Lorsque arrive l'instituteur, son univers va prendre une couleur bien différente ; celui qui lui apparaît comme une sorte de rédempteur, revêt désormais une place unique et absolue dans sa vie : mais la rejoindra t-il ? Un magnifique roman autour du thème de la passion, de la solitude et du renoncement.
R.Millet obtiendra-t-il enfin ce prix littéraire qui lui permettrait de gagner le vaste public qu'il mérite.

Elle, tant aimée, Melania G. Mazzucco, Flammarion
Une passionnante incursion dans la courte vie d'Annemarie Schwarzenbach , amie d'Erika et Klaus Mann,qui fut tour à tour reporter, photographe, grande voyageuse, écrivain à ses heures,archéologue... Celle qui fascina hommes et femmes et que Roger Martin du Gard surnomma « l'ange inconsolable » ne parvint jamais à trouver un exutoire à sa mélancolie. Très attachée à sa famille à Bocken en Suisse allemande où elle revint souvent, malgré son hostilité vis à vis de son père qui ne condamna jamais la montée au pouvoir d'Hitler, elle puisa dans les drogues la force de poursuivre le cours de son destin

Rue Katalin , Magda Szabo, V.Hamy (à paraître)
A Budapest , rue Katalin,trois familles amies que la guerre et le funeste destin de la jeune Henriette va séparer,cherchent une porte de sortie aux évènements qui vont rendre pesant le quotidien de chacun d'entre eux .

Ecrit en 1969,ce roman poignant,s'il n'a pas l'intensité des deux précédents ; « la ballade d'Iza » et surtout « la porte » prix Fémina étranger en 2003,qui permit au public français de découvrir cette grande dame des lettres hongroises,est néanmoins un des romans importants de cette rentrée.


<< 4 >>

Chargement...