Chargement...
Chargement...

Pierre Soulages, l'oeuvre au noir

Une actualité de David Pigeret
Publié le 07/01/2020
Le Musée du Louvre célèbre les 100 ans de Pierre Soulages avec une exposition chronologique de son oeuvre (de 1946 à nos jours) dans son prestigieux Salon carré du 11 décembre 2019 au 09 mars 2020. Un insigne honneur car Pierre Soulages est seulement le troisième artiste avec Picasso et Marc Chagall à avoir droit à une exposition personnelle de leur vivant au sein de la prestigieuse institution. Dès les débuts de son oeuvre, en 1946, Pierre Soulages se voue à l'abstraction et à l'exploration de la couleur noire. Il utilise des matériaux non conventionnels comme le brou de noix ou le goudron et choisit d'identifier ses toiles uniquement par la technique utilisée, les dimensions de l'oeuvre et la date de sa réalisation.

Il affirme très tôt la matérialité de ses tableaux en les accrochant entre sol et plafond. La toile n'est plus une fenêtre sur le monde mais un mur, le tableau ne fait sculpture.
Au milieu des années 50, le noir étalé en larges coups de brosse révèle des couleurs sous-jacentes : bleues, rouges... dans les années 70, à la manière des calligraphes japonais, les noirs de Pierre Soulages éclatent, surgissent, glissent, entrent en mouvement sur des fonds blancs puis à partir de 1979, son oeuvre explore le pays de l'Outrenoir. Ce néologisme qu'il invente pour remplacer le terme de "noir lumière" évoque ses recherches, ses expérimentations sur la "réflexion de la lumière sur les états de surface du noir". Pierre Soulages devient comme un nouveau Caravage, travaillant un clair-obscur abstrait, à la fois sensuel et métaphysique.

en bonus : un extrait d'une vidéo de Pierre Soulages au Musée du Louvre :

Monographies, catalogues d'exposition...

Ecrits, propos, entretiens, dialogue...

Essais