Chargement...
Chargement...

Une année de lectures étrangères (2)

Publié le 07/01/2009
Suite et fin de notre album de souvenirs romanesques 2008.
Du côté des nouvellistes, on retiendra cette année le dernier livre de Sergi Pàmies, qui s'intitule cette fois-ci Si tu manges un citron sans faire la grimace. Ce recueil de nouvelles est sans conteste aussi génial et intelligent que les précédents. Décidément, on ne s'en lasse pas !  (Nous avons la chance d'avoir pu interviewer l'auteur  : rendez-vous dans la rubrique podcast du site)

La littérature italienne continue de nous émerveiller avec ses petits livres magiques qui offrent un dépaysement dont on met du temps à se remettre. Avec son conte intitulé Dans les veines ce fleuve d'argent, Dario Franceschini vous embarque dans un voyage dans la mémoire, sur les traces de son passé. Sublime !

Bien que d'un style très différent, l'inédit de Stefan Zweig consiste lui aussi en un magnifique Voyage dans le passé. Que reste-t-il de l'amour après plusieurs années d'une séparation pour ainsi dire forcée ? Un texte implacable aussi beau que les autres nouvelles signées de la main du célèbre écrivain autrichien.   

On commence à connaître l'efficacité inhérente à la plume britannique de Ian McEwan, qui nous a séduits cette année avec la publication d'un roman psychologique effroyable sur le thème du mariage dans l'Angleterre de MacMillan. Derrière ce titre énigmatique – Sur la plage de Chesil – se cache un texte magistral ! Le livre idéal à emporter en voyage de noce…

Découverte sud-américaine de l'année, Evelio Rosero nous a  enthousiasmé avec Les Armées, fable terrible sur la mémoire dans un pays, la Colombie, en ruine.

Quant à Sam Taylor, il est notre révélation anglaise de septembre avec son Amnésique qui aurait mérité un large succès tant son sujet, son traitement et son intelligence ravissent. Rendez-vous pour le prochain ?

Vassili Golovanov nous a permis avec son énorme livre paru chez Verdier de faire le plus sensationnel voyage de l'année : Eloge des voyages insensés est un récit initiatique d'une envergure peu commune.

Laura Kasisckhe (photo), avec le talent qu'on lui connaît, nous emmène dans le Mexique des dieux Incas où la disparition d'une jeune fille venue passer quelques jours de vacances avec deux amies au bord d'une plage des Caraïbes , vire au cauchemar : La couronne verte est un roman des plus angoissants. La venue de l'auteur à la librairie a été un des grands moments de l'année [écouter].

Last but definitely not least, l'une des pépites de la rentrée littéraire de cette année n'était autre qu'Ailleurs de Julia Leigh, un texte magique, mystérieux et grave dont il est impossible de parler sans risquer de le dénaturer. Il vous suffira de nous croire quand nous vous disons que c'est une merveille…

Pour un bilan détaillé des trouvailles et souvenirs de l'année, les archives de notre blog, Ces mots-là, c'est Mollat, sont à votre disposition. N'hésitez pas à nous faire part de vos propres coups de coeur.


Chargement...