Chargement...
Chargement...

Fuir

Auteur : Jean-Philippe Toussaint


Un coup de coeur de Mollat

Attention ! Venez rencontrer et dialoguer avec Jean-Philippe Toussaint le Mardi 11 octobre, à 18 h.
Bien sûr il y a les nostalgiques et les inconditionnels de La Salle de bain, qui a marqué toute une génération, et ceux-là trouvent notre belge Toussaint un peu rare puisqu'en vingt ans il n'a signé que sept romans. Bien entendu il y a ceux qui ont un besoin fervent de s'accrocher à une intrigue pour aimer un livre, et ceux-là sont un peu désemparés devant les arguments de ses histoires bien difficiles à raconter (pensez un instant à nous autres libraires quand il nous faut éveiller la curiosité des lecteurs sans aucune corde narrative à laquelle se suspendre...). Bien mieux il y a enfin les insatiables qui cherchent sans fin à se laisser surprendre par un style, un ton, un univers, un regard sur notre monde immense duquel les frontières ont sauté. Car Toussaint est le romancier de la vision, du déplacement (quand ce n'est pas d'une certaine migration, intérieure et extérieure) et quand ses lieux sont l'Allemagne, le Japon (qui était le cadre de Faire l'amour dont résonnent ici quelques échos) et, pour ce dernier livre, la Chine, ils deviennent les territoires d'une géographie sentimentale où le réel peut à tout instant se dissoudre. Ecrivain de l'amour après avoir été celui d'un certain humour dont il a semble avoir fait le deuil comme pour ne pas se parodier sans cesse, Jean-Philippe Toussaint a ce don rare de nous happer par la simplicité de son trait et l'on se surprend à le lire comme si l'on contemplait l'oeuvre d'un plasticien. N'allez pas croire qu'il ne se passe rien pour autant dans ses récits, au contraire : il y a même une incroyable scène de poursuite à moto, un train où tout peut arriver sans parler d'un portable inattendu. Sans conteste, la parution de Fuir représente un de ces événements qui réjouiront les lecteurs impatients de cette fin d'été.

Fuir est une sélection des libraires pour cette rentrée littéraire 2005
Retrouvez notre photo Instagram
13,20 €
Chargement...
Livraison à partir de 0,01 €
-5 % Retrait en magasin avec la carte Mollat
en savoir plus

Résumé

Dès son arrivée en Chine, le narrateur reçoit en cadeau un téléphone portable. Il a toujours su inconsciemment que sa peur du téléphone était liée à la mort mais, jamais avant cette nuit de train entre Shanghai et Pékin, il n'en avait eu l'aussi implacable confirmation. Prix Médicis 2005. ©Electre 2021

Pourquoi m'a-t-on offert un téléphone portable le jour même de mon arrivée en Chine? Pour me localiser en permanence, surveiller mes déplacements et me garder à l'oeil? J'avais toujours su inconsciemment que ma peur du téléphone était liée à la mort - peut-être au sexe et à la mort - mais, jamais avant cette nuit de train entre Shanghai et Pékin, je n'allais en avoir l'aussi implacable confirmation.

Contenus Mollat en relation

Dossiers

Chargement...

Dossiers

Chargement...

Articles blog Littérature-Sc.Humaines

Chargement...

Articles blog Littérature-Sc.Humaines

Chargement...

Articles blog Littérature-Sc.Humaines

Chargement...

Articles blog Littérature-Sc.Humaines

Chargement...

Fiche Technique

Paru le : 16/09/2005

Thématique : Littérature Française

Auteur(s) : Auteur : Jean-Philippe Toussaint

Éditeur(s) : Minuit

Collection(s) : Non précisé.

Contributeur(s) : Non précisé.

Série(s) : Non précisé.

ISBN : 2-7073-1927-9

EAN13 : 9782707319272

Format : Non précisé.

Reliure : Broché

Pages : 186

Hauteur : 19 cm / Largeur : 14 cm

Épaisseur : 1,5 cm

Poids : 210 g