Chargement...
Chargement...

Building stories

Auteur : Chris Ware


Un coup de coeur de David Pigeret

Building stories de Chris Ware se présente comme une luxueuse boîte cartonnée (un hommage aux fameuses boîtes de Marcel Duchamp ou de Joseph Cornell). Elle contient 14 bandes dessinées de tailles et de formats différents : des livres, des brochures, des bandes de papier en zig-zag, imprimées recto-verso, journaux qui se déplient ( clin d'œil au supplément dimanche des grands newpapers américains du début du XX ème siècle) et enfin "un plateau de jeu". Cet objet fort désirable tient à la fois de la délicieuse boîte de chocolat, de la boîte de jeu ou de construction et de la boîte à souvenirs. Devant cette profusion de bandes dessinées, on ne sait pas trop par où commencer. L'auteur nous invite à jouer, à créer notre propre lecture de son œuvre.
Chris Ware construit un objet interactif en papier, un pied de nez évident au livre électronique.
Building stories
est un ambitieux roman graphique qui décrit la vie des habitants d'un immeuble de 3 étages à Chicago. Au rez-de- chaussée vit une vieille fille solitaire, propriétaire de l'immeuble, qui loue les étages supérieurs. Elle a renoncé à sa vie de femme pour s'occuper de sa mère. Le premier étage abrite un jeune couple au bord de la rupture. Enfin au dernier étage habite le personnage principal, une femme sans nom. Elle rêve de trouver l'amour et de rompre sa solitude. Elle finit, après une première histoire malheureuse, par se marier, par déménager et avoir un enfant. Accaparée par son quotidien, elle souffre d'avoir sacrifié les aspirations artistiques de sa jeunesse.Chris Ware décrit avec beaucoup de finesse ces trois destins de femmes. Le point de vue masculin, si l'on peut dire, est dévolu à un bourdon, Bradford, ce qui ne manque pas de piquant lorsque l'on connaît les mœurs des abeilles. Notre héros, qui a une vie de famille des plus rangée, est obsédé par l'idée de fertiliser la reine, passe une partie de sa vie à être tabassé par ses congénères et finira sa vie écrasé par le pied de l'un des personnages des ces building stories.

La vision du monde de Chris Ware semble toujours aussi mélancolique mais si Jimmy Corrigan pouvait passer pour un exercice de style éblouissant mais parfois un peu vain, on ne saurait soutenir la même la chose à la lecture de son nouveau chef-d'œuvre tant la construction de l'œuvre est au service de la profonde émotion que l'on éprouve face à ces vies minuscules. Son style graphique virtuose, formaliste, géométrique ne l'empêche pas de développer un réalisme documentaire assez saisissant, parfois d'une crudité naturaliste assez troublante. Il capte avec une rare maîtrise des moments de vie : une larme qui coule, un chat qui s'étire, un enfant qui réclame son biberon d'eau, les rapports amoureux, les angoisses de nuit... Il arrive aussi à transcrire des choses aussi fragiles que la naissance des sentiments ou le sentiment du temps qui passe.

La virtuosité visuelle et l'ambition narrative de Building stories font passer définitivement Chris Ware parmi les plus grands auteurs américains contemporains.
69,95 €
Chargement...
Livraison à partir de 0,01 €
-5 % Retrait en magasin avec la carte Mollat
en savoir plus

Résumé

Coupes d'immeuble, histoires étage par étage, flashbacks et narrations parallèles, les récits se mêlent et se répondent pour conter les interactions sociales d'un voisinage de Chicago. Relations familiales, liaisons amoureuses, séduction, paternité, éducation, les thématiques se développent au gré des choix du lecteur. Prix spécial du jury du Festival d'Angoulême 2015. ©Electre 2022

Dans l'incorporalité électronique croissante de l'existence, il est parfois rassurant - voire nécessaire - d'avoir quelque chose à quoi se raccrocher. Ainsi, l'acheteur trouvera dans cette boîte souvenir colorée une variété parfaitement équilibrée d'ouvrages conçus pour répondre à pratiquement tous les goûts artistiques ou poétiques imaginables, de la causticité corrosive de la jeunesse au sérieux écoeurant de la maturité - tout en suivant une protagoniste qui se demande si elle quittera jamais l'exiguïté des premières années solitaires de l'âge adulte en location pour les vastes étendues à crédit de l'amour et du mariage. Que vous souffriez de la solitude seul(e) ou avec quelqu'un, ce livre ne peut qu'entrer en résonance avec le sentiment écrasant de vie gâchée, d'occasions manquées et de rêves de création brisés qui frappe le public littéraire des classes moyennes et aisées (et peut parfois revenir les hanter sous une forme plus ou moins altérée durant leurs phases de sommeil paradoxal).

Une liste pictographique de l'ensemble des 14 éléments (260 pages au total) est présentée ci-dessous, accompagnée de suggestions sur les endroits où poser, oublier ou égarer totalement tout ou partie de son contenu entre les murs d'un habitat normalement équipé. Comme on peut le voir dans les pages du New Yorker, du New York Times et de McSweeney's Quarterly Concern, Building Stories rassemble dix ans de travail, dont plusieurs dizaines de pages inédites (autrement dit, jugées trop obtuses, indécentes ou tout simplement incohérentes pour paraître dans un périodique respectable).

Contenus Mollat en relation

Vidéos

Chargement...

Sélections de livres

Chargement...

Sélections de livres

Chargement...

Sélections de livres

Chargement...

Dossiers

Chargement...

Dossiers

Chargement...

Dossiers

Chargement...

Fiche Technique

Paru le : 29/10/2014

Thématique : Romans graphiques

Auteur(s) : Auteur : Chris Ware

Éditeur(s) : Delcourt

Collection(s) : Outsider

Contributeur(s) : Traducteur : Capuron

Série(s) : Non précisé.

ISBN : 978-2-7560-3597-0

EAN13 : 9782756035970

Reliure : Coffret

Pages : 260

Hauteur: 25.0 cm / Largeur 30.0 cm


Épaisseur: 4.9 cm

Poids: 2740 g