Chargement...
Chargement...

Les évaporés : un roman japonais

Auteur : Thomas B. Reverdy

Paru le : 21/08/2013
Éditeur(s) : Flammarion
Série(s) : Non précisé.
Contributeur(s) : Non précisé.

Un coup de coeur de Mollat

« Ici, lorsque quelqu'un disparaît, on dit simplement qu'il s'est évaporé. »

Cette phrase pour la moins énigmatique, on la découvre sur le bandeau de couverture du prochain roman de Thomas B. Reverdy que les éditions Flammarion publient à la fin du mois d'août. Les Evaporés -c'est son titre- raconte l'histoire d'une disparition, mais il nous parle aussi du Japon après Fukushima, et puis d'un chagrin d'amour.

Après s'être fait licencier pour des raisons bien obscures, Kaze a décidé de disparaître. Il part de chez lui, une nuit, emportant simplement quelques cartons pour s'installer dans un tout petit appartement à l'autre bout de la ville. Il quitte sa femme sans lui fournir la moindre explication, et change de nom. Au Japon, la pratique est courante; la police n'ouvre jamais d'enquête car aucun crime n'a été commis. La famille quant à elle ne part pas à la recherche du disparu car elle se sent déshonorée.

C'est sans doute parce qu'elle a passé près de dix ans aux États-Unis, et aussi parce qu'elle se considère un peu comme une « évaporée » que Yukiko part à la recherche de son père. Elle revient au Japon après des années d'absence en compagnie d'un certain Richard B., détective privé, pêcheur de truites à ses heures perdues et aussi ancien petit ami de Yukiko. Ensemble, ils vont mener l'enquête, se frotter au milieu des yakuzas, et s'immerger dans un Japon ravagé par Fukushima.

A l'origine de ce roman, un séjour au Japon dont Reverdy s'est totalement imprégné. Comme son sous-titre l'indique, Les Evaporés est un « Roman japonais ». La poésie de ce texte le rapproche en effet des livres de Murakami - la construction même du livre, le croisement des différents personnages et le fait d'avancer « à tâtons » dans l'histoire en sont les preuves. Les Evaporés se lit en fait presque comme un roman étranger. Presque, parce que Reverdy nous fait découvrir le Japon, nous initie aux subtilités des coutumes et à la complexité de la langue avec l'innocence d'un français néophyte. Et s'il fait honneur à la langue japonaise, le roman rend aussi un bel hommage à la littérature -le personnage de Richard B, qu'on assimile assez rapidement à Brautigan, en est l'exemple le plus évident.

Vous l'aurez compris, ce roman de Reverdy nous plonge dans un univers particulièrement riche, et sa lecture tient de l'émerveillement. Les Evaporés est une des plus belles surprises de la rentrée littéraire.
19,00 €
Expédié en 5 à 7 jours.
Livraison à partir de 0,01 €
-5 % Retrait en magasin avec la carte Mollat
en savoir plus
epub
6,99 €
Protection: Adobe DRM
Acheter en numérique
Retrouvez notre photo Pinterest

Résumé

A San Francisco, Richard B est recontacté par son ancien amour, Yukiko. Elle demande au détective privé de l'aider à retrouver son père. Tous deux partent au Japon. Ce roman suit quatre personnages : Richard B, Yukiko, son père Kaze, et Akaïnu, un enfant des rues dont la famille a disparu dans un tsunami. Grand Prix Thyde Monnier 2013 (SGDL), prix 2013 de la page 112, prix Joseph-Kessel 2014. ©Electre 2019

Quatrième de couverture

Ici, lorsque quelqu'un disparaît, on dit simplement qu'il s'est évaporé, personne ne le recherche, ni la police parce qu'il n'y a pas de crime, ni la famille parce qu'elle est déshonorée. Partir sans donner d'explication, c'est précisément ce que Kaze a fait cette nuit-là. Comment peut-on s'évaporer si facilement ? Et pour quelles raisons ? C'est ce qu'aimerait comprendre Richard B. en accompagnant Yukiko au Japon pour retrouver son père, Kaze. Pour cette femme qu'il aime encore, il mènera l'enquête dans un Japon parallèle, celui du quartier des travailleurs pauvres de San'ya à Tokyo et des camps de réfugiés autour de Sendai. Mais, au fait : pourquoi rechercher celui qui a voulu disparaître ? Les évaporés se lit à la fois comme un roman policier, une quête existentielle et un roman d'amour. D'une façon sensible et poétique, il nous parle du Japon contemporain, de Fukushima et des yakuzas, mais aussi du mystère que l'on est les uns pour les autres, du chagrin amoureux et de notre désir, parfois, de prendre la fuite.

Contenus Mollat en relation

Dossiers

Rentrée littéraire - Automne 2013 - Partie IV : Les chéris des libraires !

Tour d'horizon des coups de cœur, des découvertes, des essentiels... de la rentrée littéraire 2013 chez Mollat.

Dossiers

Cadeaux des Noël : Les Romans

La sélection des libraires du rayon Littérature

Articles blog Littérature-Sc.Humaines

Fiche Technique

Paru le : 21/08/2013

Thématique : Littérature Française

Auteur(s) : Auteur : Thomas B. Reverdy

Éditeur(s) : Flammarion

Collection(s) : Littérature française

Série(s) : Non précisé.

ISBN : 2-08-130705-7

EAN13 : 9782081307056

Format : Non précisé.

Reliure : Broché

Pages : 302

Hauteur : 21 cm / Largeur : 14 cm

Épaisseur : 2,0 cm

Poids : 312 g