Chargement...
Chargement...

L'or africain : pillages, trafics et commerce international

Auteur : Gilles Labarthe

Paru le : 12/10/2007
Éditeur(s) : Agone éditeur
Série(s) : Non précisé.
Collection(s) : Dossiers noirs, n° 22
Contributeur(s) : Editeur scientifique (ou intellectuel) : Oxfam France-Agir ici - Editeur scientifique (ou intellectuel) : Survie (France) - Collaborateur : François-Xavier Verschave

12,20 €
Expédié en 5 à 7 jours.
Livraison à partir de 0,01 €
-5 % Retrait en magasin avec la carte Mollat
en savoir plus

Résumé

Cette enquête sur l'exploitation de l'or dans les pays africains dévoile les dysfonctionnements de l'exploitation des ressources aurifères du continent (détournement, dégâts sociaux, économiques et environnementaux). Eclaire le rôle des multinationales européennes et américaines dans ce pillage, et la résistance africaine, s'opposant à l'exploitation incontrôlée des ressources. ©Electre 2018

Quatrième de couverture

Oxfam France-Agir ici - Survie « Il n'est plus possible que des matières premières continuent à dormir, sous prétexte que leur exploitation bouleverserait le mode de vie de ceux qui ont la chance de vivre où elles se trouvent. Si des peuples, demeurés arriérés, ne peuvent ou ne veulent s'occuper de leur mise en valeur, d'autres peuples plus entreprenants viendront le faire à leur place de gré ou de force. » Ainsi parlait, en 1951, un ouvrage consacré aux ressources minières de la France et de ses colonies. Un demi-siècle plus tard, les « peuples entreprenants » - incarnés par une poignée de firmes occidentales soutenues par la Banque mondiale - ne se privent guère, en effet, d'exploiter l'or africain et de bouleverser le mode de vie des populations locales : cadences infernales, normes de sécurité inexistantes, mouvements syndicaux réprimés, pollution catastrophique, etc. Ces firmes privées, tentaculaires, exploitent aujourd'hui 80 % des gigantesques gisements africains. Liées à des trafiquants d'armes, à la famille Bush, à la CIA ou au lobby nucléaire, on les retrouve au Mali, au Ghana, en Tanzanie, en Afrique du Sud et jusque dans les régions en conflit - comme en République démocratique du Congo -, où elles soutiennent parfois des mouvements armés. Elles sont si puissantes que l'ONU renonce à les sanctionner. Leurs bénéfices sont rapatriés dans des paradis fiscaux, tandis que les pays africains riches en or ne cessent de s'appauvrir...

Fiche Technique

Paru le : 12/10/2007

Thématique : Economie internationale/mondialisation

Auteur(s) : Auteur : Gilles Labarthe

Éditeur(s) : Agone éditeur

Collection(s) : Dossiers noirs, n° 22

Série(s) : Non précisé.

ISBN : 2-7489-0075-8

EAN13 : 9782748900750

Format : Non précisé.

Reliure : Broché

Pages : 224

Hauteur : 17 cm / Largeur : 11 cm

Épaisseur : 1,5 cm

Poids : 164 g