Chargement...
Chargement...

Décentralisation et centralisation au Cameroun : la répartition des compétences entre l'Etat et les collectivités locales

Auteur : Hilaire Kouomegne Noubissi

Paru le : 18/03/2013
Éditeur(s) : L'Harmattan
Série(s) : Non précisé.
Collection(s) : Etudes africaines
Contributeur(s) : Préfacier : Maurice Kamto - Préfacier : Michel Verpeaux

48,00 €
Expédié en 5 à 7 jours.
Livraison à partir de 0,01 €
-5 % Retrait en magasin avec la carte Mollat
en savoir plus
pdf
36,00 €
Protection: Digital watermarking
Acheter en numérique

Résumé

Issue d'une thèse de doctorat, cette étude montre que la répartition des compétences est la modalité d'une décentralisation territoriale affirmée, mais que cette répartition est aussi le reflet d'une centralisation administrative persistante dont les origines ne sont pas récentes. ©Electre 2017

Quatrième de couverture

Décentralisation et centralisation au Cameroun La décentralisation est au coeur des mutations juridiques et institutionnelles en cours dans les États africains depuis plus de deux décennies. Elle apparaît dans la plupart de ces États comme une dimension essentielle des revendications démocratiques qui se sont fait jour sous des formes variées au tournant des années 1990. L'expérience n'est pas inédite au Cameroun. La réforme constitutionnelle de janvier 1996 a remis le sujet dans l'actualité du droit public camerounais, tout en renouvelant sa portée juridique et politique par l'introduction de la régionalisation. La répartition des compétences entre l'État et les collectivités décentralisées est l'élément central de tout processus de décentralisation, la ligne de partage des compétences et, plus qu'un repère, l'aune à laquelle se mesure le degré d'autonomie desdites collectivités par rapport à la force centripète du pouvoir central de l'État. M. Kouomegne Noubissi a voulu le vérifier à la lumière de l'expérience camerounaise en cours. À la faveur d'une recherche extrêmement exigeante, servi par un style clair et précis, il déroule son raisonnement et en conclut que, sous la décentralisation camerounaise, perce un centralisme administratif dont les origines ne sont pas récentes. Loin d'amplifier le projet nouveau de décentralisation affirmé par les pouvoirs publics, le dispositif normatif de la répartition des compétences reflète plutôt une organisation administrative dont la centralisation est une empreinte persistante. Professeur Maurice Kamto et Professeur Michel Verpeaux

Fiche Technique

Paru le : 18/03/2013

Thématique : Administration territoriale

Auteur(s) : Auteur : Hilaire Kouomegne Noubissi

Éditeur(s) : L'Harmattan

Collection(s) : Etudes africaines

Série(s) : Non précisé.

ISBN : 2-336-00946-3

EAN13 : 9782336009469

Format : Non précisé.

Reliure : Broché

Pages : 495

Hauteur : 25 cm / Largeur : 16 cm

Épaisseur : - cm

Poids : 780 g