Chargement...
Chargement...

L'embryon humain in vitro et le droit

Auteur : Emmanuelle Dhonte-Isnard

Paru le : 03/06/2004
Éditeur(s) : L'Harmattan
Série(s) : Non précisé.
Contributeur(s) : Préfacier : Olivier Moréteau - Préfacier : Jacqueline Rubellin-Devichi

19,00 €
Expédié en 5 à 7 jours.
Livraison à partir de 0,01 €
-5 % Retrait en magasin avec la carte Mollat
en savoir plus
pdf
14,25 €
Protection: Digital watermarking
Acheter en numérique

Résumé

Fécondé in vitro, l'embryon humain est maintenant tangible, donc manipulable et par conséquent enjeu de pouvoir. Ceci implique qu'il soit appréhendé par le droit. Mais dès lors qu'il est susceptible d'être utilisé à l'instar des organes se pose le problème de sa qualification juridique. Or, pour le juriste les catégories existantes, le sujet et la chose, ne correspondent pas à sa nature juridique. ©Electre 2018

Quatrième de couverture

Jusqu'au début des années 1980, peu de gens avaient vu un embryon humain. Depuis l'apparition de la fécondation in vitro, l'embryon humain in vitro est devenu tangible, visible, congelable, étudiable, manipulable, destructible. Certes, les fausses couches précoces et l'avortement le livraient déjà aux mains des scientifiques, mais il était mort. Désormais vivant, dynamique, promesse d'un enfant à venir, il est également plus accessible à la main de l'homme. Depuis que la science nous permet de pénétrer l'intimité de l'embryon, ce n'est plus un foetus doté d'un coeur et d'un cerveau, mais un embryon de quatre cellules qui se présente sous nos yeux. Par étymologie, ce qui était caché et donc mystérieux est devenu un enjeu de pouvoir qui doit être appréhendé par le droit: dans le cas de l'embryon in vivo, la question est celle de sa suppression, donc de l'avortement. En revanche, les questions soulevées par l'embryon in vitro sont d'un tout autre ordre: à l'instar des organes et des éléments du corps, c'est son utilisation qui pose problème. Du point de vue juridique, elle conduit à s'interroger sur la qualification à donner: on se heurte alors aux deux seules catégories disponibles que sont le sujet et la chose. Or, ni l'une ni l'autre ne peuvent permettre de se prononcer sur la nature juridique de l'embryon humain in vitro.

Fiche Technique

Paru le : 03/06/2004

Thématique : Grands thèmes droit public

Auteur(s) : Auteur : Emmanuelle Dhonte-Isnard

Éditeur(s) : L'Harmattan

Collection(s) : Ethique et pratique médicales

Série(s) : Non précisé.

ISBN : 2-7475-6422-3

EAN13 : 9782747564229

Format : Non précisé.

Reliure : Broché

Pages : 206

Hauteur : 22 cm / Largeur : 14 cm

Épaisseur : - cm

Poids : 230 g