Chargement...
Chargement...

Histoire de l'homicide en Europe : de la fin du Moyen Age à nos jours

Paru le : 05/02/2009
Éditeur(s) : La Découverte
Série(s) : Non précisé.
Collection(s) : Recherches
Contributeur(s) : Directeur de publication : Laurent Mucchielli - Directeur de publication : Pieter Spierenburg

27,40 €
Expedié sous 10 à 15 jours (sous réserve de confirmation)
Livraison à partir de 0,01 €
-5 % Retrait en magasin avec la carte Mollat
en savoir plus

Résumé

Etat des lieux des connaissances sur l'histoire de l'homicide en Europe depuis la fin du Moyen Age. L'étude montre des sociétés régies par l'honneur où l'homme se fait justice soi-même, un passé autrement plus violent que le présent. La violence est aujourd'hui limitée par un Etat plus puissant. ©Electre 2019

Quatrième de couverture

Histoire de l'homicide en Europe De la fin du Moyen Âge à nos jours Dans son célèbre ouvrage La Civilisation des moeurs, le sociologue allemand Norbert Elias faisait l'hypothèse de l'existence d'un processus de civilisation traversant l'histoire des sociétés européennes depuis la fin du Moyen Âge et réduisant le niveau des violences physiques interpersonnelles. Pourtant, l'idée d'un « retour à la violence physique » - fortement médiatisé et politisé - prédomine dans les sociétés occidentales où l'« insécurité » est redevenue, au tournant du XXIe siècle, un sujet majeur. Replaçant ces débats dans une perspective historique et comparative, douze historiens et sociologues, spécialistes reconnus de l'étude du crime, dressent ici un bilan des connaissances scientifiques inédit en langue française. Ils livrent d'abord une discussion méthodologique particulièrement poussée pour déterminer la valeur des statistiques en matière d'homicide et l'intérêt qu'elles représentent pour mesurer l'évolution des violences physiques dans l'histoire des sociétés européennes. Ils montrent ensuite quels sont les lieux, les protagonistes (auteurs et victimes) et les motifs des homicides tout au long de cette histoire, de même que le rôle qu'a joué leur répression judiciaire croissante. À travers cette histoire du crime de sang, on voit donc aussi apparaître et s'éclairer l'histoire des rapports sociaux (entre les hommes et les femmes, entre les jeunes et les vieux, entre les dominants et les dominés), l'histoire des codes sociaux et des représentations sociales (l'honneur, l'offense, la vengeance), ainsi que l'histoire de la construction de l'État et de son « monopole de la violence légitime ».

Fiche Technique

Paru le : 05/02/2009

Thématique : Droit Pénal

Auteur(s) : Non précisé.

Éditeur(s) : La Découverte

Collection(s) : Recherches

Série(s) : Non précisé.

ISBN : 2-7071-5714-7

EAN13 : 9782707157140

Format : Non précisé.

Reliure : Broché

Pages : 334

Hauteur : 24 cm / Largeur : 16 cm

Épaisseur : 2,8 cm

Poids : 540 g