Chargement...
Chargement...

Prodiges et vertiges de l'analogie : de l'abus des belles lettres dans la pensée : à propos de l'affaire Sokal et de ses suites

Auteur : Jacques Bouveresse

Paru le : 20/10/1999
Série(s) : Non précisé.
Collection(s) : Non précisé.
Contributeur(s) : Non précisé.

6,00 €
Expédié en 24/48h
Livraison à partir de 0,01 €
-5 % Retrait en magasin avec la carte Mollat
en savoir plus

Résumé

Schiller pensait qu'il faut imposer des limites à l'arbitraire des belles lettres dans la pensée. Bien qu'ils se plaignent de l'impérialisme des sciences, les littéraires peuvent aussi se rendre coupables d'abus de pouvoir. C'est de ces abus qu'il est question dans ce livre. ©Electre 2018

Quatrième de couverture

A côté de l'abus de pouvoir "scientiste", il en existe un (le "littérarisme") qui consiste à croire que ce que dit La science ne devient intéressant et profond qu'une fois retranscrit dans un Langage Littéraire et utilisé de façon "métaphorique", un terme qui semble autoriser et excuser presque tout. Au lieu d'un "droit à La métaphore", on devrait parler plutôt d'un droit d'exploiter sans précaution ni restriction les analogies Les plus douteuses, qui semble être une des maladies de La culture littéraire et philosophique contemporaine.

Fiche Technique

Paru le : 20/10/1999

Thématique : Essais Scientifiques

Auteur(s) : Auteur : Jacques Bouveresse

Éditeur(s) : Raisons d'agir éditions

Collection(s) : Non précisé.

Série(s) : Non précisé.

ISBN : 2-912107-08-3

EAN13 : 9782912107084

Format : Non précisé.

Reliure : Broché

Pages : 160

Hauteur : 18 cm / Largeur : 11 cm

Épaisseur : 1 cm

Poids : 142 g