Chargement...
Chargement...

La science gouvernée : essai sur le triangle sciences-techniques-pouvoir

Auteur : Jean-Paul Malrieu

Paru le : 24/03/2011
Éditeur(s) : Ombres blanches
Série(s) : Non précisé.
Collection(s) : Rue des gestes
Contributeur(s) : Non précisé.

16,23 €
Expédié en 5 à 7 jours.
Livraison à partir de 0,01 €
-5 % Retrait en magasin avec la carte Mollat
en savoir plus

Résumé

Un physicien directeur de recherche au CNRS fait part de son inquiétude quant à l'abandon progressif de la recherche fondamentale au profit de la recherche appliquée. Il plaide pour une logique de recherche à long terme, peu compatible avec les exigences de rentabilité du néolibéralisme. ©Electre 2017

Quatrième de couverture

« (...) la curiosité est un besoin pour qui sait penser, surtout lorsque le désir est animé par le dépit de ne pouvoir entièrement se satisfaire. » D'Alembert La Science gouvernée décrit une double crise de sens. Par les normes nouvelles qu'il lui impose, l'utilitarisme fébrile de nos politiques met en péril l'activité de recherche scientifique et la production de connaissances. Rabattement de la science sur la technoscience, financement sur projets, évaluations quantitatives à court terme, exacerbation des concurrences, brandissement d'excellences autoproclamées, précarités des carrières... les recettes du management libéral sont importées dans un domaine où elles deviennent absurdes et strictement contre-performantes. Ces mutations sont paradoxalement imposées au nom d'une ambition stratégique de l'Occident contre les pays émergents, le monopole d'une « économie de la connaissance », dont tout annonce déjà le caractère illusoire. Cette crise est couplée au désarroi de l'appareil de transmission des savoirs, l'Université, sommée de délivrer massivement des diplômes à des générations étudiantes pessimistes sur les portes que ces diplômes leur ouvriront. Le monde académique se plie hélas, à contrecoeur à des injonctions qui exténuent à la fois le bonheur de chercher et celui de transmettre. Lucide, inquiet mais combatif, le présent texte ne se contente pas de décliner ces formes spécifiques de la maltraitance néolibérale, il est un plaidoyer vivant et engagé pour la vocation première de l'entreprise de connaissance, incompatible avec la logique de retour sur investissement à court terme et l'assujettissement aux pouvoirs économiques et politiques. Il nous invite à ne pas succomber aux sirènes de l'opérationnalisme, à ne pas réduire le réel à son exploitabilité, à réintégrer la notion de « temps long » inhérente à tout projet de recherche.

Fiche Technique

Paru le : 24/03/2011

Thématique : Textes de sociologues

Auteur(s) : Auteur : Jean-Paul Malrieu

Éditeur(s) : Ombres blanches

Collection(s) : Rue des gestes

Série(s) : Non précisé.

ISBN : 2-913911-05-6

EAN13 : 9782913911055

Format : Non précisé.

Reliure : Broché

Pages : 190

Hauteur : 19 cm / Largeur : 13 cm

Épaisseur : 1,5 cm

Poids : 204 g