Chargement...
Chargement...

Athènes à soi-même étrangère : naissance d'une capitale néoclassique

Auteur : Yannis Tsiomis

Paru le : 20/04/2017
Éditeur(s) : Parenthèses
Série(s) : Non précisé.
Collection(s) : Architectures
Contributeur(s) : Non précisé.

38,00 €
Expédié en 5 à 7 jours.
Livraison à partir de 0,01 €
-5 % Retrait en magasin avec la carte Mollat
en savoir plus

Résumé

A travers l'histoire de la fondation d'Athènes comme capitale de la Grèce en 1833, l'auteur examine l'architecture de la cité, ses formes et ses usages. Il explore notamment le rapport de l'Etat-nation avec la ville-capitale, les transferts culturels et technologiques européens, l'application ou le détournement des modèles urbains par les architectes français et allemands. ©Electre 2017

Quatrième de couverture

Étrange destinée que celle de ce petit bourg chargé d'histoire mais oublié durant des siècles qui devient le coeur d'un État-nation moderne. Ici plus qu'ailleurs, le choix d'une capitale est un acte décisif, puisqu'il s'agit de rompre avec la longue occupation ottomane ; le renouveau et la création de ses monuments, de son plan urbain, de ses axes et de ses perspectives en expriment les ambitions, au croisement du politique, de l'idéologie et de l'esthétique. Au lendemain de l'indépendance grecque en 1830, Athènes fut importée sur les lieux mêmes de sa naissance : elle était là et il fallut l'inventer. La cité antique en ruine et enfouie, élevée au titre de ville-centre du nouvel État par les Bavarois et sous l'égide d'une Europe animée par de formidables circulations d'idées, d'arts et de sciences connaît alors l'aube de sa renaissance et de son entrée dans la modernité. Confiée à des architectes et ingénieurs français, allemands et grecs formés à Paris, Munich et Berlin, dont l'inspiration puise aux oeuvres des grandes figures du classicisme - dont Durand ou Schinkel -, Athènes s'offre à partir de 1833 comme un terrain d'expériences qui incarnera, in fine, l'essence de la capitale moderne et où s'exaltera à travers l'urbanisme un mouvement qui deviendra mondial : le néoclassicisme. Riche d'un large corpus iconographique hérité des principaux artisans de ce nouveau lieu de pouvoir - dont Leo von Klenze, Eduard Schaubert et Stamatios Kleanthis -, cet ouvrage retrace bien plus qu'une épopée urbaine ; y apparaît, en filigrane, le portrait vivant d'un continent irrigué d'échanges culturels et d'incertitudes géopolitiques qui trouva en l'exemplarité athénienne l'opportunité d'une « affaire artistique européenne ».

Fiche Technique

Paru le : 20/04/2017

Thématique : Monographies d'architectes Autres pays

Auteur(s) : Auteur : Yannis Tsiomis

Éditeur(s) : Parenthèses

Collection(s) : Architectures

Série(s) : Non précisé.

ISBN : 2-86364-312-6

EAN13 : 9782863643129

Format : Non précisé.

Reliure : Broché

Pages : 247

Hauteur : 28 cm / Largeur : 24 cm

Épaisseur : 0,1 cm

Poids : 1232 g