Chargement...
Chargement...

Eisenstein, leçons mexicaines : cinéma, anthropologie, archéologie dans le mouvement des arts

Paru le : 21/04/2016
Série(s) : Non précisé.
Collection(s) : L'oeil du cinéma
Contributeur(s) : Directeur de publication : Laurence Schifano - Directeur de publication : Antonio Somaini

25,00 €
Expedié sous 10 à 15 jours (sous réserve de confirmation)
Livraison à partir de 0,01 €
-5 % Retrait en magasin avec la carte Mollat
en savoir plus

Résumé

Contributions mettant en lumière l'influence de la découverte du Mexique sur l'oeuvre du cinéaste russe. Il entreprend un voyage à travers le pays au cours des années 1930 et y tourne Que viva Mexico ! Ce film inachevé marque un renouvellement radical de sa pratique, notamment du montage, et s'inscrit dans la veine de l'exploration du primitif à l'instar de P. Picasso, M. Leiris, M. Ernst, etc. ©Electre 2019

Quatrième de couverture

Après avoir porté à des sommets l'art soviétique du montage, S. M. Eisenstein quitte la Russie et voyage à travers le Mexique postrévolutionnaire des années 1930. L'auteur de La Grève, du Cuirassé Potemkine, de La Ligne générale et d'Octobre y tourne Que viva Mexico !, film hors-norme, entre fiction et documentaire, entre archéologie et anthropologie, dont il ne verra aucun des montages et qui le hantera jusqu'à sa mort. Que nous apprennent les éclats de Que viva Mexico! sur le renouvellement radical de la pratique d'Eisenstein et de ses théories sur le montage, l'extase, le regard anthropologique, le temps ? Que nous révèlent les pages qui en documentent l'existence contrariée ? Comment ce film inachevé, ce non finito moderne, permet-il à son « auteur » de rejoindre le courant d'exploration du « primitif » où s'inscrivent Pablo Picasso et Max Ernst, Aby Warburg et Georges Bataille, Michel Leiris et Antonin Artaud ? Quelle valeur paradigmatique accorder à cette oeuvre qui résonne intensément avec les expériences filmiques , d'Orson Welles, de Maya Deren, de Glauber Rocha, de Pier Paolo Pasolini, de Raymonde Carasco ? À travers des cheminements aussi divers qu'a pu l'être la démarche d'Eisenstein, cet ouvrage propose de rouvrir la prodigieuse « boîte de Pandore » qu'aura été sa rencontre avec le Mexique et d'en mesurer, au sein des gestes créatifs contemporains, les effets fondateurs de fracture conceptuelle, théorique et poétique.

Contenus Mollat en relation

Vidéos

Roberto Sneider - Viva Mexico 2016

octobre 2016
Rencontre avec le réalisateur mexicain Roberto Sneider.

Vidéos

Eugenio Polgovsky - Viva Mexico 2016

octobre 2016
Rencontre avec le réalisateur mexicain Eugenio Polgovsky.

Fiche Technique

Paru le : 21/04/2016

Thématique : Monographies de cinéaste

Auteur(s) : Non précisé.

Éditeur(s) : Presses universitaires de Paris Nanterre

Collection(s) : L'oeil du cinéma

Série(s) : Non précisé.

ISBN : 2-84016-237-7

EAN13 : 9782840162377

Format : Non précisé.

Reliure : Broché

Pages : 410

Hauteur : 21 cm / Largeur : 15 cm

Épaisseur : 2,3 cm

Poids : 578 g