Chargement...
Chargement...

Oeuvres complètes, Volume 28, Romans. Volume 10, 1942-1947

Auteur : Charles-Ferdinand Ramuz

Paru le : 02/09/2013
Éditeur(s) : Slatkine
Collection(s) : Non précisé.
Contributeur(s) : Directeur de publication : Roger Francillon - Directeur de publication : Daniel Maggetti - Editeur scientifique (ou intellectuel) : Roger Francillon - Editeur scientifique (ou intellectuel) : Stéphane Pétermann

39,00 €
Expédié en 5 à 7 jours.
Livraison à partir de 0,01 €
-5 % Retrait en magasin avec la carte Mollat
en savoir plus

Résumé

Ce dernier volume de la série Romans présente la production de Ramuz pendant les années 1942 à 1947, au cours desquelles l'écrivain n'a publié qu'un seul roman. Ce dernier relate les événements survenus dans le pays de Vaud en 1802, lors de l'insurrection des brûleurs de papiers. La tonalité des 2 romans inédits est tout autre, reprenant le thème de l'incommunicabilité qui le hante. ©Electre 2018

Quatrième de couverture

Avec La Guerre aux papiers, qu'il publie chez Mermod en 1942, c'est de manière surprenante que Ramuz revient au roman, cinq ans après la parution de Si le soleil ne revenait pas. Il choisit en effet d'explorer une période peu connue de l'histoire du Pays de Vaud, en se concentrant sur l'épisode des « Bourla-Papeys » (les brûleurs de papiers) qui, en 1802, se sont insurgés contre le paiement des impôts féodaux abrogés en 1798 et, pendant quelques mois, ont agité les campagnes. Pour l'écrivain, c'est l'occasion de célébrer une dernière fois ce « fonds vaudois » immémoriel auquel il demeure attaché : en retraçant l'« épopée » (qui est loin d'en être une) de David Borchat, son anti-héros, il exalte la pérennité du tempérament de ses compatriotes, qui seraient avant tout des paysans. Faisant une place importante au discours direct, le récit comporte un grand nombre de locutions et de termes locaux et patois, comme si, contrairement à ses habitudes, Ramuz ne se souciait plus d'éviter tout élément folklorique. La tonalité change dans « Posés les uns à côté des autres ». L'expression, récurrente sous la plume de l'auteur, dit une de ses préoccupations les plus profondes. A partir de 1919, il emploie cette formule pour désigner plusieurs projets dont aucun l'aboutit. Pendant près de trente ans, Ramuz n'a cessé de revenir à ce qui apparaît comme une véritable matrice de son oeuvre. Entre 1942 et 1943, il achève la rédaction d'un roman qui porte ce titre, et qui constitue un chef-d'oeuvre par l'enchevêtrement complexe de plusieurs récits hiérarchisés ; mais finalement, seules des parties en seront publiées, sous forme de nouvelles. La thématique de l'incommunicabilité est à nouveau au coeur de « Fin de vie », puis d'une énième tentative intitulée « Posés les uns à côté des autres » : l'écrivain travaille à ces textes - dont le second est inachevé - pendant les derniers mois de sa vie, de janvier à avril 1947. Il y met en scène des figures d'hommes âgés, désabusés ou désespérés, auxquels il confie ses angoisses devant la mort qui approche. Ce volume contient La Guerre aux papiers, et les romans inédits « Posés les uns à côté des autres » (1943) et « Fin de vie » ; en Document sont donnés « Les Hommes posés les uns à côté des autres », projet inachevé de 1919, et la dernière tentative inaboutie intitulée « Posés les uns à côté des autres » (1947). Le disque qui accompagne l'ouvrage comprend la reproduction intégrale des manuscrits des romans inédits et des Documents mentionnés ci-dessus, avec leur transcription en regard.

Fiche Technique

Paru le : 02/09/2013

Thématique : Littérature Francophone

Auteur(s) : Auteur : Charles-Ferdinand Ramuz

Éditeur(s) : Slatkine

Collection(s) : Non précisé.

Série(s) : Oeuvres complètes, n° 28 Romans, n° 10

ISBN : 2-05-102586-X

EAN13 : 9782051025867

Format : Non précisé.

Reliure : Broché

Pages : Non précisé.

Hauteur : 22 cm / Largeur : 15 cm

Épaisseur : 2,8 cm

Poids : 780 g