Chargement...
Chargement...

L'évidence de l'asile : essai de philosophie dys-topique du mouvement

Auteur : Marie-Claire Caloz-Tschopp

Paru le : 07/10/2016
Éditeur(s) : L'Harmattan
Série(s) : Non précisé.
Collection(s) : Non précisé.
Contributeur(s) : Non précisé.

24,00 €
Expédié en 5 à 7 jours.
Livraison à partir de 0,01 €
-5 % Retrait en magasin avec la carte Mollat
en savoir plus
pdf
17,99 €
Protection: Digital watermarking
Acheter en numérique

Résumé

Organisé en trois parties, cet essai rassemble 24 propositions pour montrer en quoi l'asile constitue une évidence politique et philosophique. L'auteure convoque la pensée de H. Arendt et de B. Ogilvie pour penser la situation des réfugiés et la violence politique actuelle. ©Electre 2017

Quatrième de couverture

L'évidence de l'asile Essai de philosophie dys-topique du mouvement La « crise des réfugiés », la « crise de l'Europe », la « crise de l'humanité » ? Pourquoi résistons-nous à l'asile ancré dans l'hospitalité, évidence philosophique et politique, et pourquoi la crise des réfugiés suscite-t-elle autant de désarroi, d'impuissance, de cynisme ? L'essai de philosophie dys-topique du mouvement s'adresse à un large public en Europe et ailleurs. Il s'adresse aux invisibles sans-part qui luttent sur le terrain. Leur action est fondamentale. Il a pour objet l'évidence de l'asile, trésor confisqué, perdu, oublié aujourd'hui. L'essai se propose de montrer en quoi l'évidence de l'asile, au sens le plus général, est sans conditions. C'est un défi pour la politique et la philosophie. Il montre en quoi la philosophie dys-topique du mouvement qui intègre la violence extrême, l'exterminisme, peut être un pari tragique positif d'exercice de la liberté, de l'hospitalité dans l'indétermination de la liberté. Que signifient aujourd'hui les « humains superflus », les « sans-Etat », le « droit d'avoir des droits » (Hannah Arendt), la « violence extrême et l'exterminisme » (Bertrand Ogilvie), quand on voit ces mots depuis les routes, les camps de réfugiés ? Après un prologue, l'essai se déroule en trois parties. Il ouvre pas à pas l'horizon, en refusant le « catastrophisme », en engageant une démarche humaine du possible-impossible, qui intègre la question de la convertibilité/inconvertibilité de la violence. La globalisation transforme nos choix, nos manières d'agir, de résister, de comprendre, de juger face à « l'indétermination » angoissante devant nous : risque de destruction, risque de la liberté. Choisir de résister a un sens. La question est de savoir comment parier Ce livre est un outil de travail qui apporte des matériaux pour un travail de recherche accessible à tous (auteurs, notes, bibliographie).

Fiche Technique

Paru le : 07/10/2016

Thématique : Migrations

Auteur(s) : Auteur : Marie-Claire Caloz-Tschopp

Éditeur(s) : L'Harmattan

Collection(s) : Non précisé.

Série(s) : Non précisé.

ISBN : 2-343-10283-X

EAN13 : 9782343102832

Format : Non précisé.

Reliure : Broché

Pages : 238

Hauteur : 24 cm / Largeur : 16 cm

Épaisseur : 1,5 cm

Poids : 355 g