Chargement...
Chargement...

Europe, état d'urgence : la régression nationaliste, consécration de l'ordo-libéralisme

Auteur : Bruno Odent

Paru le : 22/04/2016
Éditeur(s) : Temps des cerises
Série(s) : Non précisé.
Contributeur(s) : Non précisé.

15,00 €
Expédié en 5 à 7 jours.
Livraison à partir de 0,01 €
-5 % Retrait en magasin avec la carte Mollat
en savoir plus

Résumé

B. Odent explique comment le scepticisme croissant des opinions publiques à l'égard du projet européen est provoqué par la paupérisation. Son analyse met au jour un libéralisme laminant l'emploi, les salaires et les solidarités sociales, fondamentalement constitué de logiques de compétition et consacrant l'idéologie nationaliste. ©Electre 2018

Quatrième de couverture

Le projet européen est miné. Partout progressent des forces de régression nationaliste. On le mesure en France au niveau atteint par le Front national. Léthargie économique, paupérisation et creusement des inégalités nourrissent le scepticisme croissant à l'égard du projet européen. Et alimentent les succès des joueurs de flûte de l'extrême droite. Le mal viendrait de l'incapacité à respecter les normes du «modèle» : critères de Maastricht, «pacte de stabilité» ou engagements du «traité budgétaire» adopté en 2012. La seule solution serait donc d'étendre les capacités de contrôle et de coercition d'organismes «indépendants», protégés des vents facétieux de la démocratie. Et il serait ardemment conseillé de recourir à des gouvernements de «grande coalition», comme on le fait à Berlin, dans l'antre du «modèle». Funeste contresens. L'antidote brandi est un poison. L'ordo-libéralisme est imprégné de logiques de compétition et de puissance. Les extrêmes droites en radicalisent simplement les déterminismes pour en faire autant de passerelles vers leur national-libéralisme. Les résistances qui surgissent dans toute l'Europe, et singulièrement en Allemagne, contre l'austérité et la xénophobie constituent donc un combat unique, vital. Elles portent des alternatives pour un projet européen de coopération et de solidarité plus nécessaire que jamais. On peut l'émanciper de la double tutelle du capital allemand et des marchés financiers. La dislocation de l'Europe est résistible.

Fiche Technique

Paru le : 22/04/2016

Thématique : Histoire des idées politiques

Auteur(s) : Auteur : Bruno Odent

Éditeur(s) : Temps des cerises

Collection(s) : Penser le monde Essais

Série(s) : Non précisé.

ISBN : 2-37071-083-7

EAN13 : 9782370710833

Format : Non précisé.

Reliure : Broché

Pages : 231

Hauteur : 20 cm / Largeur : 14 cm

Épaisseur : 1,2 cm

Poids : 268 g