Chargement...
Chargement...

Endetté comme une mule

Auteur : Eric Losfeld

Paru le : 09/03/2017
Éditeur(s) : Tristram
Série(s) : Non précisé.
Collection(s) : Souple, n° 37
Contributeur(s) : Préfacier : François Guérif

Un coup de coeur de Anaïs

Il fut l'ami de Breton et des surréalistes, écopa de nombreux procès pour ses ouvrages érotiques, mit l'amitié et la littérature au centre de sa vie. Pierre Belfond l'admirait, et lui demanda d'écrire ses mémoires "(...) ses amis et ses ennemis ne sont pas obligatoirement les miens ; et, parfois, je ne partage ni ses goûts ni ses dégoûts. Mais le plaisir et l'honneur de publier ne se divisent pas".
Endetté comme une mule ou la passion d'éditer d'Éric Losfeld
Endetté comme une mule ou la passion d'éditer (qui a failli s'appeler Gai comme un pensum) nous prévient : éditer n'est pas un métier. Ce n'est pas un métier, mais Losfeld l'a pratiqué plus de vingt ans. Lui dont le nom flamand signifie terrain vague (une librairie rue du Cherche-midi et une maison d'édition furent baptisées ainsi, sur une idée de Breton), vient aujourd'hui vous secouer les puces avec ses mille et une aventures.

Je vous parle d'un temps que les moins de (?) ne peuvent pas connaître.

Un temps où l'on peut s'appeler Éric Losfeld, où l'on peut prendre rendez-vous avec André Breton 42 rue Fontaine pour lui demander une préface et raconter des années plus tard : "Entre le moment où j'ai frappé à sa porte, et l'instant où il m'a ouvert, je fus pris d'une espèce de malaise, d'une sorte de perte totale de conscience, bref n'ayons pas peur des mots, je me suis évanoui".

Un temps où l'on faisait des fiestas chez Gallimard, où l'on pouvait croiser Hemingway, qui hésita entre jouer au coup de poing avec vous ou siffler des whiskys (c'est le whisky qui l'emporta et vous le mettez, hilare et saoul, dans un taxi et ne le reverrez plus jamais.) "La seule littérature qui me touche, c'est la littérature écrite avec passion, ou plutôt la littérature passionnée. Je me méfie des mots qui ont trop servi ; à ces mots je préfère les images, et, parmi elles, les images pures, surtout quand elles ne sont pas innocentes."

Losfeld c'est aussi l'homme à procès -un club que Jean Jacques Pauvert ne tardera pas à rejoindre- celui qui vend par correspondance des textes érotiques dans un écrin bel oeuvre. À ses procès, Jérôme Lindon (éditions de Minuit), Gallimard et quelques auteurs fameux viennent plaider en sa faveur.

Et qui se souvient que Barbarella de Vadim est en fait tiré d'une bande dessinée de Jean-Claude Forest publié chez Losfeld ? Nous lui devons la découverte et la réédition de livres magnifiques : Qu'est-ce que Thérèse ? C'est les marronniers en fleurs de José Pierre, La Gana de Jean Douassot (Fred Deux), Albert Cossery (que sa fille, Joëlle Losfeld publiera dans sa précieuse collection Arcanes).

"Quand ce livre apparaîtra en vitrine des librairies, je suppose que 50% des acheteurs virtuels ne connaîtront pas mon nom (ça, c'est normal). 43% diront "Tiens, c'est l'éditeur porno, ça doit être croustillant", 5% diront : "Ah, Losfeld ! c'est l'éditeur qui a sorti deux ou trois bouquins rigolos!" Et 2% seulement se souviendront que je suis un éditeur surréaliste".

Endetté comme une mule est peut-être l'un des meilleurs livres lu depuis ce début d'année. Polissonnes, taquines, érudites, sympathiques, ces mémoires on le don de vous faire découvrir la littérature et l'édition des années soixante dans un grand éclat de rire.

Une pépite, et un grand merci aux éditions Tristram !
11,40 €
Expédié en 24/48h
Livraison à partir de 0,01 €
-5 % Retrait en magasin avec la carte Mollat
en savoir plus

Résumé

Caractère abrupt, homme de goût et de conviction, Eric Losfeld (1922-1979) fut un éditeur plombé par les dettes et la censure. Son autobiographie, parfois sévère et émaillée d'anecdotes, reparaît dans sa version initiale, non expurgée. ©Electre 2019

Quatrième de couverture

Lire Éric Losfeld, c'est retrouver un Paradis perdu. Quand faire des livres s'apparentait à une guérilla, doublée d'une partie de rigolade. Lire Endetté comme une mule, c'est embarquer avec Losfeld sur un « grand huit ». S'amuser avec Marcel Duchamp et Raymond Queneau. S'évanouir devant la porte d'André Breton. Boire à l'oeil dans les cocktails de Gallimard et faillir en venir aux mains avec Hemingway. Déjouer la censure, être rattrapé par la censure. Donner ses lettres de noblesse à la littérature érotique et inventer le roman graphique. Publier Emmanuelle et Barbarella. Miser, gagner, perdre, se refaire. Écrire sous pseudo cinquante romans de gare (il faut bien vivre), mais être l'éditeur de trois cents livres, parmi lesquels beaucoup de chefs-d'oeuvre. Qui dit mieux ? Publier en 2017 Endetté comme une mule, ou la passion d'éditer, c'est rappeler à une génération de lecteurs - mais aussi de jeunes libraires, journalistes ou écrivains - comment l'esthétique rebelle et culottée d'Éric Losfeld et de ses amis, fondatrice pour notre époque, a finalement triomphé. À égale distance des éditions de Minuit et de San Antonio un classique.

Contenus Mollat en relation

Dossiers

MOUSTACHUE / PUNK / SULFUREUSE/ ÉRUDITE

La collection "Souple" des éditions Tristram
Avis aux amateurs de littératures marginales, de celles qui sortent des sentiers battus par les tièdes, et bienvenue dans l'univers d'une maison d'édition pas comme les autres...

Fiche Technique

Paru le : 09/03/2017

Thématique : Univers du livre

Auteur(s) : Auteur : Eric Losfeld

Éditeur(s) : Tristram

Collection(s) : Souple, n° 37

Série(s) : Non précisé.

ISBN : 2-36719-058-5

EAN13 : 9782367190587

Format : Non précisé.

Reliure : Broché

Pages : 311

Hauteur : 19 cm / Largeur : 13 cm

Épaisseur : 1,5 cm

Poids : 218 g