Chargement...
Chargement...

Irving Penn : le centenaire : exposition, Paris, Galeries nationales du Grand Palais, du 21 septembre 2017 au 29 janvier 2018

Paru le : 20/09/2017
Éditeur(s) : RMN-Grand Palais
Série(s) : Non précisé.
Collection(s) : Non précisé.
Contributeur(s) : Non précisé.

Un coup de coeur de David Pigeret

Le Grand Palais célèbre le centenaire de la naissance d’un des plus grands photographe du XXème siècle, Irving Penn (1917-2009). Le somptueux catalogue qui accompagne l’exposition est à la hauteur de l’oeuvre élégante et sobre du grand maître de la photographie de studio. Indispensable.

Irving Penn étudie le design à la Pennsylvania Muséum school of Industrial art où l’un de ses professeurs est Alexey Brodovitch, directeur artistique du légendaire Harper’s Bazaar. Il débute vraiment sa carrière magazine, en 1943, au magazine Vogue avec le talentueux Alexander Libermann. Il signa, en quarante de carrière (1943-2004), plus de 165 couvertures du Vogue americain. Son art se caractérise par une suprême élégance et une grande sobriété, utilisant la lumière du Nord comme les maîtres hollandais du XVIIème siècle. Fidèle à la photographie de studio, il recréa le monde, tel un démiurge discret, dans son antre de la Cinquième avenue à New-York, développant lui-même ses clichés. Il fut tout à la fois un grand photographe de mode et un immense portraitiste. Picasso, Alfred Hitchcock, Marlène Dietrich, Truman Capote, Marcel Duchamp, Dali… autant de personnalités qu’il a fait posé devant un simple rideau gris (un travail qui n’est pas sans évoquer l’oeuvre de Giovanni Battista Moroni, l’un des plus grands portraitistes italien du XVIème siècle). Il fut aussi le portraitiste des gens du peuple comme en témoigne sa célèbre série des petits métiers réalisée en 1950-1951 (en hommage au photographe Eugène Atget) ou ses différentes séries de portraits d’indiens traditionnels à Cuzco en 1948, d’enfants et jeunes villageoises du Dahomey en 1967 ou de Guerriers de Nouvelle-Guinée en 1970. Il fut aussi un éblouissant photographe de nature morte. Il suffit pour s'en convaincre de contempler sa somptueuse Nature morte avec pastèque de 1947 ou sa radicale série de mégots de 1972). Il fut encore un incroyable photographe de nus qu’il traite comme de véritables sculptures (un travail stupéfiant d’audace réalisé entre 1949 et 1950 mais seulement exposé en 2002). Un géant de la photographie. Un prodigieux artiste tout simplement.

59,00 €
Expédié en 24/48h
Livraison à partir de 0,01 €
-5 % Retrait en magasin avec la carte Mollat
en savoir plus

Résumé

Présentation d'une sélection de près de 300 photographies d'Irving Penn, des clichés les plus connus à d'autres publiés pour la première fois. ©Electre 2019

Contenus Mollat en relation

Dossiers

Noël des Photographes

Un choix des plus beaux ouvrages sur les photographes ou la technique photographique.

Fiche Technique

Paru le : 20/09/2017

Thématique : Monographies de photographes

Auteur(s) : Non précisé.

Éditeur(s) : RMN-Grand Palais

Collection(s) : Non précisé.

Série(s) : Non précisé.

ISBN : 2-7118-6440-5

EAN13 : 9782711864409

Format : Non précisé.

Reliure : Relié

Pages : 360

Hauteur : 32 cm / Largeur : 27 cm

Épaisseur : 4,5 cm

Poids : 3040 g