Chargement...
Chargement...

Notre ennemi, le capital : notes sur la fin des jours tranquilles

Auteur : Jean-Claude Michéa

Paru le : 19/09/2018
Éditeur(s) : Flammarion
Série(s) : Non précisé.
Collection(s) : Champs. Essais
Contributeur(s) : Non précisé.

9,00 €
Expédié en 24/48h
Livraison à partir de 0,01 €
-5 % Retrait en magasin avec la carte Mollat
en savoir plus

Résumé

Une analyse qui démontre que, pour avancer dans la dénonciation du capitalisme et rassembler la grande majorité des classes populaires, il faut commencer par remettre en question le système de clivages opposant l'idée de progrès à celle de conservatisme, clivages paralysants qui permettent à la gauche européenne de dissimuler sa réconciliation avec ce même capitalisme. ©Electre 2019

Quatrième de couverture

Notre ennemi, le capital « "Il est aujourd'hui plus facile d'imaginer la fin du monde - écrivait le philosophe américain Fredric Jameson - que celle du capitalisme." On ne saurait mieux résumer le paradoxe de notre temps. » Dans ce livre à l'ironie mordante, Jean-Claude Michéa décortique les implications morales et matérielles du capitalisme, et montre les dangers de ce système doublement destructeur pour l'environnement et le lien social. Il devient donc urgent de renoncer au mythe du progrès et de prendre en compte les aspirations des classes populaires pour en finir avec ce système dépassé. Une réflexion stimulante, qui synthétise de nombreuses idées de la pensée anticapitaliste actuelle et évoque des pistes pour reconstruire une société viable. L'espoir d'un monde décent est encore possible.

Fiche Technique

Paru le : 19/09/2018

Thématique : Sciences politiques

Auteur(s) : Auteur : Jean-Claude Michéa

Éditeur(s) : Flammarion

Collection(s) : Champs. Essais

Série(s) : Non précisé.

ISBN : 2-08-142233-6

EAN13 : 9782081422339

Format : Non précisé.

Reliure : Broché

Pages : 316

Hauteur : 18 cm / Largeur : 11 cm

Épaisseur : 1,3 cm

Poids : 224 g