Chargement...
Chargement...

Through the flower : mon combat d'artiste femme

Auteur : Judy Chicago

Paru le : 14/06/2018
Série(s) : Non précisé.
Collection(s) : Écrits d'artistes
Contributeur(s) : Préfacier : Géraldine Gourbe - Préfacier : Anaïs Nin - Traducteur : Sophie Taam

Un coup de coeur de Jérémy Gadras

Judy Chicago – mon combat d'artiste femme

Tout à la fois artiste, auteure, enseignante, essayiste et féministe engagée, Judy Chicago est considérée comme l'une des artistes iconoclastes emblématiques de l'art féministe occidental, aux côtés de Cindy Sherman, Carolee Schneemann ou encore Ana Mendita.

Si l'étendard de l'art féministe rencontre quelques difficultés pour se planter dans les institutions muséales françaises, de minces expositions eurent toutefois le mérite de présenter et promouvoir tout ce pan artistique et esthétique de l'histoire de l'art. D'ailleurs, l'exposition why not Judy Chicago, after all, au Centre d'art contemporain de Bordeaux-CAPC en 2016 (par le commissaire d'exposition Xavier Arakistain), démontra cet engouement et intérêt – récent – que certain musées accordent aux artistes femmes engagées dans la remise en cause d'une société artistique patriarcale et luttant contre les stéréotypes et codes sexués dans l'écriture de l'histoire de l'art. Dans cette autobiographie aux allures de manifeste, Through the Flower (première traduction française d'un ouvrage paru en 1975), Judy Chicago se livre avec hardiesse, conviction, force et intimité, contant le combat qu'elle tente de mener dans le monde de l'art des années 70.

Plus qu'une simple autobiographie, ce récit est une auto-analyse percutante et des plus instructives tant sur les œuvres et réflexions de l'artiste que sur un art féministe émergeant en pleine conscience de son nouveau pourvoir langagier, philosophique, politique et artistique.

« Je dois reconnaître que lorsque je relis Through the Flower, je tressaille devant tant d'honnêteté sans fard ; mais en même temps, je suis heureuse que mon jeune « moi » ait eu le courage de parler avec une telle franchise de ma vie et de mon travail. Je doute d'être capable, aujourd'hui, de réanimer la candeur qui imprègne ce livre et reflète une confiance absolue dans l'accueil que le monde réserverait à des révélations si dénuées de conscience de soi. Et pourtant, c'est précisément cela qui donne son atmosphère particulière au livre, l'atmosphère des années 1970, où nous étions si nombreuses et nombreux à croire que nous pourrions changer le monde, dans le bon sens, un objectif qui a été – comme a dit l'une de mes amies – "violenté par la réalité"

28,00 €
Expédié en 24/48h
Livraison à partir de 0,01 €
-5 % Retrait en magasin avec la carte Mollat
en savoir plus

Résumé

Publié pour la première fois en 1975, ce livre est à la fois l'autobiographie et le manifeste d'une artiste américaine iconique et pionnière du mouvement féministe en art aux Etats-Unis. ©Electre 2019

Quatrième de couverture

Through the Flower a été mon premier livre (depuis, j'en ai publié neuf autres). J'ai été encouragée à l'écrire par l'auteure et diariste Anaïs Nin, qui a été mon mentor au début des années 1970. Lorsque j'ai écrit cette autobiographie, je l'ai pensée comme un genre de guide d'introduction pour les jeunes femmes artistes, susceptible de les aider dans leur développement. En retraçant mon propre combat, j'espérais leur épargner l'inexorable tourment de « réinventer l'eau chaude », car mes études sur l'histoire des femmes m'ont appris que c'est ce que font les femmes, toujours et encore, en particulier car nous n'avons pas accès aux expériences et aux avancées de nos prédécesseurs féminines - une conséquence du fait que nous continuons d'apprendre l'histoire de l'art et l'histoire tout court, sous un angle de vision masculin, intégrant trop peu les réussites de personnalités féminines. Je dois reconnaître que lorsque je relis Through the Flower, je tressaille devant tant d'honnêteté sans fard ; mais en même temps, je suis heureuse que mon jeune « moi » ait eu le courage de parler avec une telle franchise de ma vie et de mon travail. Je doute d'être capable, aujourd'hui, de réanimer la candeur qui imprègne ce livre et reflète une confiance absolue dans le bon accueil que le monde réserverait à des révélations si dénuées de conscience de soi. Et pourtant, c'est précisément cela qui donne son atmosphère particulière au livre, l'atmosphère des années 1970, où nous étions si nombreuses et nombreux à croire que nous pourrions changer le monde, dans le bon sens, un objectif qui a été - comme a dit l'une de mes amies - « violenté par la réalité  ». Cependant, un espoir exagérément idéaliste d'améliorer le monde vaut mieux que l'acceptation cynique du statu quo. Du moins avons-nous essayé - et je continue d'essayer. Peut-être suis-je de toute façon trop vieille, désormais, pour changer.

Contenus Mollat en relation

Dossiers

De l'art pour un voyage d' été

À défaut de dissimuler un artiste dans son maillot, une œuvre d'art dans sa brouette de plage ou encore toute une exposition sous une parure d'été ou une nappe de pique-nique, nous vous proposons une sélection d'ouvrages à glisser n'importe où pour vous accompagner et vous tenir compagnie durant tout l'été !

Fiche Technique

Paru le : 14/06/2018

Thématique : Essais biographiques

Auteur(s) : Auteur : Judy Chicago

Éditeur(s) : Les presses du réel

Collection(s) : Écrits d'artistes

Série(s) : Non précisé.

ISBN : 2-84066-851-3

EAN13 : 9782840668510

Format : Non précisé.

Reliure : Broché sous jaquette

Pages : 229

Hauteur : 24 cm / Largeur : 17 cm

Épaisseur : 1,5 cm

Poids : 600 g