Chargement...
Chargement...

Permis de faire : leçon inaugurale 2017 de l'école de Chaillot

Auteur : Patrick Bouchain

Paru le : 10/02/2019
Série(s) : Non précisé.
Collection(s) : Non précisé.
Contributeur(s) : Préfacier : Marie-Christine Labourdette - Préfacier : Mireille Grubert

Un coup de coeur de David Raiffé

« Peut-on faire une autre architecture, compatible avec la loi, qui soit porteuse d’enchantement ? »
Les propos de Patrick Bouchain sont toujours attendus comme l’expression d’une pensée inattendue et rafraîchissante qui ouvre des pistes pour agir différemment. Ce court texte, retranscription de la leçon inaugurale de l’Ecole de Chaillot en 2017 ne fait pas exception. Apres avoir quitté l’agence Construire, Patrick Bouchain entend mener une réflexion au sein de l’Ensapb (école nationale supérieure d’architecture de paris Belleville) sur l’article 88 de la loi LCAP dite loi relative à la liberté de la création, à l’architecture et au patrimoine. Patrick Bouchain part de cette question : « comment se fait-il que dans une société de liberté – de liberté d’opinion et d’association -, on ne délègue jamais le « faire » aux « représentés ? » Autrement dit, comment se fait-il que le citoyen ne puisse pas avoir une part active dans l’élaboration d’un projet architecturale ? A partir d’exemples tirés de sa longue expérience et de problématiques actuelles comme l’immigration ou le partenariat public-privé, Patrick Bouchain expose ses idées pour envisager la pratique architecturale dans une société démocratique qui inscrit le citoyen dans l’action. Cette réflexion, riche d’exemples concrets, le mène à mettre en question le droit (comment le rendre moins techniciste...) et le politique (comment construire avec l’habitant, quelle forme de délégation envisager...). Il ouvre ainsi des voies à la pratique d’une architecture pragmatique critique qui voit coopérer différents protagonistes, tentant de définir « ce qui est permis de faire dans l’intérêt commun ». Cette lecture passionnante, pleine d’enseignement, voit l’architecture ainsi définit comme une activité démocratique active, inévitablement expérimentale au risque de l’échec, un travail de longue haleine contribuant au tissage d’un lien social. L’architecture comme « l’expression d’une expérimentation de la vie. »
12,00 €
Expédié en 24/48h
Livraison à partir de 0,01 €
-5 % Retrait en magasin avec la carte Mollat
en savoir plus

Résumé

Dans cette treizième leçon inaugurale donnée à l'école de Chaillot, l'architecte présente son travail et livre une réflexion sur la place que l'histoire et le patrimoine occupent dans son activité de création. Il affirme notamment que le patrimoine est le lieu où se rencontrent le passé et l'avenir, dans l'approche dynamique d'une architecture qui se donne à vivre. ©Electre 2019

Quatrième de couverture

Révéler le possible ignoré Il y a toujours cette impression de ne pas être bien formé et que l'école ne sert à rien. Pourtant en entrant dans la vie c'est la découverte de ce qui a été appris et ce que l'on aurait aimé apprendre. C'est aussi le regret de ne pas avoir assez profité de l'école, de cette chance d'avoir été jeune et que tout était possible. Le premier projet que j'aurais aimé faire c'est l'école que je n'ai pas eue... Je reste sur cette frustration d'un enseignement centré sur l'acquisition des savoirs et non de la compréhension des choses. J'ai tenté d'apprendre à vivre dans le monde en construisant des situations pour mettre à l'épreuve le réel, faire apparaître ce que les choses ont à nous dire, révéler ce qui est caché en nous, c'est la seule chose qui m'intéresse. Faire de l'architecture sans a priori, laisser venir l'inattendu, faire de toutes petites choses, en totale liberté. Elle pourrait être le résultat d'un acte non prévu, l'expression chargée de sens et non une forme préétablie, produire une architecture inconnue, reflet d'une imagination sociale perdue. Elle pourrait d'ailleurs ne jamais venir. Elle devrait être l'architecture du désaccord, de la solidarité, de l'hospitalité, de la liberté de penser et de faire. Il n'y aurait pas de projet défini mais un travail commun de construction d'une situation concrète. Participer à une construction avec un idéal de composer ensemble le monde dans lequel nous vivons. Construire en habitant, habiter en construisant, c'est le principe de la vie. On ne sait pas bien pourquoi on est là, tout a déjà été fait, il n'y a plus rien à faire si ce n'est vivre ensemble, tout est là. PB

Contenus Mollat en relation

Dossiers

Patrick Bouchain Grand Prix de l'urbanisme 2019

Créé en 1989, le Grand Prix de l’urbanisme distingue chaque année une personnalité reconnue par un jury international. Il valorise l’action des professionnels qui contribuent à faire avancer la discipline et à améliorer le cadre de vie des habitants de tous les territoires. Architecte iconoclaste Patrick Bouchain mérite amplement ce prix, sa capacité à créer de nouvelles façons de construire collectivement contribuant à réinventer la vie démocratique.

Fiche Technique

Paru le : 10/02/2019

Thématique : Monographies d'architectes Autres pays

Auteur(s) : Auteur : Patrick Bouchain

Éditeur(s) : Cité de l'architecture et du patrimoine

Collection(s) : Non précisé.

Série(s) : Non précisé.

ISBN : 2-916183-38-8

EAN13 : 9782916183381

Format : Non précisé.

Reliure : Broché

Pages : 51

Hauteur : 21 cm / Largeur : 16 cm

Épaisseur : 0,8 cm

Poids : 100 g