Chargement...
Chargement...

Histoire contre tradition : tradition contre histoire

Auteur : Agustin Garcia Calvo


Un coup de coeur de Jean-Baptiste Garros

L'Histoire jouit d'une aura exceptionnelle. Elle est pour ainsi dire aujourd'hui une littérature à la fois chercheuse et créatrice de vérité. Pourtant, dans cet essai de 1983, le philosophe, philologue et dramaturge libertaire espagnol, Agustín García Calvo, revient sur ce postulat. Et si pour une fois l'Histoire avait le mauvais rôle ?
La Tradition et l'Histoire sont régulièrement opposées. La première étant la plupart du temps perçue comme un archaïsme et un obscurantisme dont la seconde se plaît à dévoiler les travers arriérés pour mieux les battre en brèche. Or, c'est cette déviance même de l'Histoire que García Calvo vient ici mettre en cause. Car à la source Histoire et Tradition sont deux notions créatrices de mémoire, un enjeu majeur défendu par l'une comme par l'autre. Mais alors d'où vient cette rivalité ?

Dans sa quête d'un savoir rationnel, servie par une rigueur méthodologique, l'Histoire a parfois dévié vers un rationalisme sectaire et politique cherchant à rendre le passé immuable pour mieux définir le présent. Au service d'institutions diverses cette histoire officielle devient alors régulièrement un outil d'aliénation et de domination dont les traditions autonomes sont les premières victimes. Ainsi, comme le souligne si justement García Calvo  « […] ce qu'il pouvait y avoir de tradition dans les peuples, une fois brisé et perdu, se voit remplacé dans les querelles nationalistes et dans la littérature qui les appuient par la connaissance de l'Histoire des peuples, c'est-à-dire par l'idée du peuple correspondant à celle que l'Histoire a figée. »

Sans tomber dans un discours apologétique le philosophe montre que la Tradition s'incarne par une culture de l'oral et souvent populaire qui n'obéit pas, comme on le pense trop souvent, à un passéisme obscure. Pour appuyer son propos, García Calvo s'appuie sur la culture grecque ancienne qu'il a longtemps traduite et étudiée. Cette notion fait complète abstraction du passé et du futur au sens d'une temporalité linéaire. Elle vit dans la plupart des cas un éternel présent que la société, par ses arts, ses rituels et sa nature ne fait que réactualiser. La vérité, non aux mains du politique mais de la collectivité, n'a ici ni à être cherchée ni démontrée : elle est.

La Tradition comme une mémoire intuitive, pratique et créative se confronte donc dans ce livre à une Histoire vindicative et politique. Dans cet ouvrage stimulant Agustín García Calvo se fait l'avocat du diable et pose les bases d'une critique constructive de cette « littérature contemporaine » qu'il convient malgré tout de chérir.

12,00 €
Chargement...
Livraison à partir de 0,01 €
-5 % Retrait en magasin avec la carte Mollat
en savoir plus

Résumé

Une critique radicale de l'assimilation de la notion d'histoire à celle de tradition, confusion qui, selon le philosophe espagnol, sert d'expédient à la falsification de la réalité propre à toute domination. Conjuguant pensée et poésie, cet essai fait émerger une définition de la tradition dégagée de tout relent nationaliste et en écho aux luttes sociales et politiques. ©Electre 2020

Contenus Mollat en relation

Fiche Technique

Paru le : 02/02/2020

Thématique : Sciences politiques - Généralités

Auteur(s) : Auteur : Agustin Garcia Calvo

Éditeur(s) : Editions la Tempête

Collection(s) : Non précisé.

Contributeur(s) : Non précisé.

Série(s) : Non précisé.

ISBN : 979-10-94512-12-8

EAN13 : 9791094512128

Format : Non précisé.

Reliure : Broché

Pages : 256

Hauteur : 19 cm / Largeur : 12 cm

Épaisseur : - cm

Poids : 119 g