Chargement...
Chargement...

Là d'où je viens a disparu

Auteur : Guillaume Poix


Un coup de coeur de Sixtine

Un roman choral terriblement juste sur l'exil
Là d’où ils viennent, c’est ce que tâchent d’oublier les différents narrateurs du dernier roman de Guillaume Poix. Faire table rase, laisser loin son pays et ses racines, pour gagner un ailleurs forcément meilleur. Chaque chapitre correspond à une voix et ces voix, entre 2015 et 2019, de la Somalie à la France en passant par la Libye, du Salvador aux Etats-Unis, sont celles de l’exil.
Un exil raconté par celles et ceux qui le vivent, au péril de leur vie, que ce soit à travers les Alpes ou le Rio Grande. Par celles et ceux qui le subissent de loin, proches laissés au pays, qui se rongent les sangs dans des régions en proie à la violence, en attente de nouvelles de ceux qu’ils ont laissé partir, ceux-là mêmes qui, une fois l’eldorado atteint, ne peuvent que mentir pour ne pas décevoir face à la triste réalité de leur nouvelle vie. L’exil raconté enfin par celles et ceux qui le rejettent, le traquent, trouvant dans la défense des frontières de leur patrie une raison d’être. Toutes ces voix se rencontrent parfois mais se manquent le plus souvent.
Comme dans son premier et terrible roman « Les fils conducteurs », c’est une tragédie contemporaine que l’écrivain et dramaturge Guillaume Poix dresse ici. Ses protagonistes, plus ou moins fictifs, sont ceux d’une pièce de théâtre qui se joue sur une scène mondiale face à un public qui ferme les yeux. Lisez ces voix diverses et vous n’écouterez plus de la même manière celles qui, de manière mécanique, vous annoncent régulièrement entre deux publicités que des « migrants » ont péri en mer.   
19,50 €
Chargement...
Livraison à partir de 0,01 €
-5 % Retrait en magasin avec la carte Mollat
en savoir plus

Résumé

Etats-Unis, 2015. Litzy est une femme de ménage salvadorienne qui vit clandestinement dans ce pays depuis l'âge de 7 ans. Sarah est une ancienne universitaire somalienne réfugiée. Sa nièce Angie choisit de partir de Mogadiscio et d'émigrer depuis les côtes libyennes. Marta, habitant au Salvador, n'a plus de nouvelles de son fils Fabio parti au Mexique. Un roman choral sur les routes de l'exil. ©Electre 2020

Là d'où je viens a disparu « Ça fait deux ans que je ne l'ai pas revu. Sept cent vingt-trois jours pour être précise. Il y a un mois, j'ai reçu une lettre de lui en provenance des États-Unis. Il m'indiquait qu'il avait fui notre pays et qu'il travaillait dans une entreprise de bâtiment. Il allait bien, il écrirait de temps en temps, il me souhaitait du calme maintenant qu'on ne se reverrait plus. J'ai brûlé la lettre et j'ai regardé mon fils aîné partir en fumée. » Inspiré de faits réels, ce roman choral explore des rêves d'exil, accomplis ou à jamais manqués. D'un continent à l'autre, des familles dispersées affrontent la même incertitude: que transmet-on à ses enfants qu'aucune frontière ne peut effacer ?

Contenus Mollat en relation

Sélections de livres

Chargement...

Fiche Technique

Paru le : 03/09/2020

Thématique : Littérature Française

Auteur(s) : Auteur : Guillaume Poix

Éditeur(s) : Verticales

Collection(s) : Non précisé.

Contributeur(s) : Non précisé.

Série(s) : Non précisé.

ISBN : 2-07-287617-6

EAN13 : 9782072876172

Format : Non précisé.

Reliure : Broché

Pages : 271

Hauteur : 21 cm / Largeur : 14 cm

Épaisseur : 2,0 cm

Poids : 292 g