Chargement...
Chargement...

Anne Slacik : la bohème est au bord de la mer : peintures et livres peints


22,00 €
Chargement...
Livraison à partir de 0,01 €
-5 % Retrait en magasin avec la carte Mollat
en savoir plus

Résumé

Une présentation de peintures et de livres peints réalisés par l'artiste, accompagnée notamment d'un texte où elle évoque Michel Butor. ©Electre 2021

Anne Slacik La Bohème est au bord de la mer, peintures et livres peints La peinture continue. La peinture n'en a jamais fini. Nous n'en avons jamais fini avec la peinture. Elle est. Elle s'ouvre aussi à ce qu'elle n'est pas encore. Elle s'infinit. Il s'agit pour l'artiste et le regardeur de peindre encore, de faire et défaire la peinture, nouer et dénouer la lumière et les couleurs. Une épiphanie. Ce qui reste à peindre, ce qui vient. La peinture est le lieu de nous où toute chose se dénoue. Chaque couleur seule va vers d'autres couleurs seules, il lui est nécessaire de tendre vers des bords, des côtoiements. La peinture est ici irréversiblement nomade, même avec ses questions, ses repentirs, elle est de fluidité. Peindre, regarder, c'est s'infinir. Les yeux de l'artiste, ceux du regardeur se dénudent alors avec l'invisible tout autant qu'avec le visible. La lumière et les couleurs donnent ici la vibration et l'intensité d'une terre, d'un ciel, de leurs confins, il suffit d'un jardin, de fleurs, d'un arbre, d'un nuage, où s'oublier, s'abandonner avec un métier d'ignorance. Peindre encore, regarder encore, ne plus savoir ce qu'est la peinture : il n'est plus question de figurer, mais d'être en présence de ce qui est et de ce qui n'est pas, avec l'entier oubli d'aller. La lumière et les couleurs y sont des états d'yeux. La lumière et les couleurs tremblent, bougent, coulent, s'écoulent, la peinture est ardeur et recommencement. - Quand je travaille, tout ce que j'ai fait revient, passe dans ma main. Au lieu d'être derrière, c'est toujours devant moi. - Mais c'est l'inconnu qui doit surgir. Lui seul. Peindre encore, regarder encore, dans une épiphanie, il suffit peut-être de voir et d'outrevoir dans le mouvement même de la peinture. Jean-Gabriel Cosculluela, 2020

Fiche Technique

Paru le : 22/10/2020

Thématique : Monographies de peintres

Auteur(s) : Non précisé.

Éditeur(s) : Fabelio

Collection(s) : Non précisé.

Contributeur(s) : Préfacier : Christian Dupessey - Directeur de publication : Maude Sanial

Série(s) : Non précisé.

ISBN : 2-491853-00-0

EAN13 : 9782491853006

Format : Non précisé.

Reliure : Broché

Pages : 79

Hauteur : 28 cm / Largeur : 22 cm

Épaisseur : 0,7 cm

Poids : 360 g