Chargement...
Chargement...

Une théorie féministe de la violence : pour une politique antiraciste de la protection

Auteur : Françoise Vergès


12,00 €
Chargement...
Livraison à partir de 0,01 €
-5 % Retrait en magasin avec la carte Mollat
en savoir plus

Résumé

Cet essai soutient l'idée selon laquelle l'origine des violences faites aux femmes s'explique en dernière instance par la répression d'Etat et le système policier. La militante féministe soutient le démantèlement de structures inefficaces pour assurer la protection des femmes et sanctionner les agresseurs au profit d'un autre fonctionnement de la justice. ©Electre 2021

Le langage officiel à propos de l'égalité hommes-femmes est un répertoire de violences : harcèlement, viol, maltraitance, féminicide. Ces mots désignent une cruelle réalité. Mais n'en dissimulent-ils pas une autre, celle des violences commises avec la complicité de l'État ? Dans cet ouvrage, Françoise Vergès dénonce le tournant sécuritaire de la lutte contre le sexisme. En se focalisant sur des « hommes violents », on omet d'interroger les sources de cette violence. Pour l'autrice, cela ne fait aucun doute : le capitalisme racial, les populismes ultra-conservateurs, l'écrasement du Sud par les guerres et les pillages impérialistes, les millions d'exilé•es, l'escalade carcérale, mettent les masculinités au service d'une politique de mort. Contre l'air du temps, Françoise Vergès nous enjoint de refuser l'obsession punitive de l'État, au profit d'une justice réparatrice.

Fiche Technique

Paru le : 06/11/2020

Thématique : Sociologie des femmes

Auteur(s) : Auteur : Françoise Vergès

Éditeur(s) : la Fabrique

Collection(s) : Non précisé.

Contributeur(s) : Non précisé.

Série(s) : Non précisé.

ISBN : 2-35872-204-9

EAN13 : 9782358722049

Format : Non précisé.

Reliure : Broché

Pages : 185

Hauteur : 17 cm / Largeur : 11 cm

Épaisseur : 1,6 cm

Poids : 156 g