Chargement...
Chargement...

Une guerre mondiale contre les femmes : des chasses aux sorcières au féminicide

Auteur : Silvia Federici


Un coup de coeur de Amandine

Dans ce nouvel ouvrage, l’auteure s’intéresse à l’histoire des chasses aux sorcières dans une série d’articles revus et corrigés, dont certains reviennent sur les théories évoquées dans "Caliban et la sorcière".
La chasse aux sorcières se révèle être toujours un sujet d’une grande importance, d’autant plus avec le constat de la montée d’une haine envers les femmes actuellement selon Silvia Federici.
Bien que les procès de sorcières aient commencé en Angleterre au XVIe siècle, les chasses de ces dernières ont instauré pendant des décennies un régime de terreur, notamment à cause des tortures et expériences pratiquées sur le corps des femmes accusées.
Aujourd’hui, avec l’augmentation des féminicides, ce sont de nouvelles formes de chasses qui émergent. Selon l’auteure, celles-ci auraient favorisé la construction d’un ordre patriarcal spécifiquement capitaliste ; un sujet dont Federici aime bien débattre (voir "Le capitalisme patriarcal", La Fabrique, 2019).

Entre histoire et sociologie, voici un ouvrage éclairant sur la question des chasses aux sorcières pour tenter de comprendre leurs impacts sur la société actuelle ainsi que leurs enjeux.

15,00 €
Chargement...
Livraison à partir de 0,01 €
-5 % Retrait en magasin avec la carte Mollat
en savoir plus

Résumé

L'auteure décrit les enjeux liés à la chasse aux sorcières, en associant ce pan de l'histoire à la genèse du capitalisme, à la domination des femmes ainsi qu'à la destruction de la nature. Elle étudie le retour de la chasse aux sorcières en Inde et en Afrique et rappelle que les sorcières sont des femmes qui développent un rapport à la nature, au langage, au corps et à la sexualité. ©Electre 2021

La violence sexiste est plus que jamais sous les projecteurs. Pour Silvia Federici, ces meurtres, tortures et viols ne sont ni des accidents de l'histoire ni le reflet d'un patriarcat millénaire. À la fin du Moyen Âge, la condamnation pour sorcellerie devient la pièce maîtresse d'un dispositif de répression contre les femmes mis en place par l'État, l'Eglise et les puissances économiques. Des instruments de torture comme la « bride à mégères » à la dévalorisation systématique des savoir-faire ancestraux rattachés aux femmes, tous les moyens sont bons pour contenir la menace contre l'ordre capitaliste naissant qu'elles incarnent. Prolongeant ses analyses à la mondialisation néolibérale actuelle, en s'appuyant notamment sur l'exemple de la privatisation des terres en Afrique, Federici montre que la vague de violence à laquelle nous assistons aujourd'hui met en jeu des mécanismes très similaires. Par cette brève histoire de la violence sexiste de la grande chasse aux sorcières européenne jusqu'à nos jours, elle nous raconte aussi un « pouvoir des femmes » sans cesse réinventé par de nouvelles pratiques, de nouveaux savoirs et de nouvelles solidarités.

Contenus Mollat en relation

Sélections de livres

Chargement...

Fiche Technique

Paru le : 05/02/2021

Thématique : Sociologie des femmes

Auteur(s) : Auteur : Silvia Federici

Éditeur(s) : la Fabrique

Collection(s) : Non précisé.

Contributeur(s) : Traducteur : Etienne Dobenesque

Série(s) : Non précisé.

ISBN : 2-35872-200-6

EAN13 : 9782358722001

Format : Non précisé.

Reliure : Broché

Pages : 162

Hauteur : 17 cm / Largeur : 11 cm

Épaisseur : 1,4 cm

Poids : 144 g