Chargement...
Chargement...

Mourir d'amour : autopsie d'un imaginaire criminel

Auteur : Jacqueline Carroy

Auteur : Marc Renneville

Un coup de coeur de Guillaume D.

Quand un jeune écrivain commet un crime passionnel, le Tout-Paris littéraire s’empare de l’affaire. Une étude fascinante sur nos représentations de l’amour meurtrier.

1888, une petite ville d’Algérie. Un jeune homme est retrouvé étendu près du corps d’une femme. Elle a été tuée de deux coups de revolver. Lui, n’a qu’une petite blessure sans gravité, mais il clame devant les témoins qu’ils ont voulu mourir ensemble, dans un acte d’amour désespéré.

S’engage alors une grande controverse sur la responsabilité morale de l’accusé. L’homme est-il un amoureux transi en butte à la fatalité ou un dépravé cynique qui tente de manipuler la justice ? Des écrivains de renom, comme Anatole France, Paul Bourget et Maurice Barrès prennent sa défense ou l’accablent dans des tribunes enflammées. On discute longuement de sa personnalité, de ses affinités littéraires.

Le procès qui s’ouvre prend dès lors une importance sociale puisqu’il va consacrer, dans l’imaginaire collectif, l’une ou l’autre des interprétations proposées. Cet homme est-il un romantique ou un décadent ? Est-il Werther ou Dorian Gray ? Autrement dit et c’est tout l’enjeu de la pénalisation des violences conjugales , ce type de crimes « passionnels » sont-ils commis par amour ou par vanité ?

Il ne s’agit pas ici de résoudre un cold case, mais de rendre compte de la réception de l’affaire et des représentations de la passion amoureuse qu’elle a reconduite, au travers notamment des répliques littéraires qui s’en sont inspirées. Plus qu’un simple récit de fait divers, c’est une exploration des imaginaires qui ont contribué à forger nos mentalités et qui continuent d’animer le débat public jusqu’à nos jours.

20,00 €
Chargement...
Livraison à partir de 0,01 €
-5 % Retrait en magasin avec la carte Mollat
en savoir plus

Résumé

A partir de l'étude de l'affaire Chambige en 1888, dans laquelle l'accusé, un jeune homme de 22 ans retrouvé blessé à côté d'une femme mariée de 30 ans, morte, plaide le double suicide raté, les auteurs analysent le concept du crime passionnel. Ils en déterminent les aspects moraux, politiques et philosophiques en reliant cette notion aux débats contemporains sur les féminicides. ©Electre 2023

Janvier 1888. Sidi-Mabrouk, près de Constantine. Un jeune homme et une femme mariée s'enferment dans la chambre d'une villa. Quatre coups de feu. La femme est retrouvée dévêtue, morte ; l'homme a survécu et affirme qu'ils ont voulu mourir ensemble, dans un baiser. Double suicide raté ou assassinat déguisé ?

Le retentissant procès ne parvient pas à lever le voile. Les interprétations s'emballent, les fictions prolifèrent - l'accusé. Henri Chambige, avait des prétentions d'auteur. Le fait divers engage aussi des controverses médico-légales sur l'hypnose et les « amours anormales ». Il suscite des débats moraux, politiques et philosophiques sur la responsabilité de la science et de la littérature.

Une passionnante enquête menée par un duo d'historiens qui restitue dans un subtil jeu d'échelles la scène judiciaire et ses répliques littéraires. Ce livre offre ainsi une plongée dans les imaginaires et les sensibilités de la fin du XIXe siècle, et une entrée inédite dans l'histoire des féminicides.

Contenus Mollat en relation

Sélections de livres

Chargement...

Sélections de livres

Chargement...

Sélections de livres

Chargement...

Dossiers

Chargement...

Fiche Technique

Paru le : 10/02/2022

Thématique :

Auteur(s) : Auteur : Jacqueline Carroy Auteur : Marc Renneville

Éditeur(s) : La Découverte

Collection(s) : A la source

Série(s) : Non précisé.

ISBN : 978-2-348-07159-1

EAN13 : 9782348071591

Reliure : Broché

Pages : 316

Hauteur: 21.0 cm / Largeur 14.0 cm


Épaisseur: 2.6 cm

Poids: 404 g