Chargement...
Chargement...

Espagne 36 : les affiches des combattants de la liberté

Paru le : 15/07/2006
Éditeur(s) : Ed. libertaires
Série(s) : Non précisé.
Collection(s) : Non précisé.
Contributeur(s) : Non précisé.

35,00 €
Expédié en 5 à 7 jours.
Livraison à partir de 0,01 €
-5 % Retrait en magasin avec la carte Mollat
en savoir plus

Résumé

Recueil d'affiches, cartes postales, timbres de propagande produits par les opposants au franquisme durant la guerre d'Espagne. ©Electre 2018

Quatrième de couverture

Espagne 1936-1939 La révolution avait aussi des couleurs Les affiches des combattant-e-s de la liberté Le temps des cerises, le mur des Fédérés, un gréviste le poing levé, une barricade, un pavé et des affiches sur les murs de la Sorbonne... Toutes ces icônes sont définitivement associées à la Commune de Paris, au Front populaire, à Mai 68. Pour l'Espagne entre 1936 et 1939, que reste-t-il dans nos mémoire ? Un slogan : No Pasaran ! Une photo de Robert Cappa : un milicien anarchiste fauché par une balle franquiste. Un tableau : Guernica. Une, voire, dix affiches... Toujours les mêmes. Pourtant, en moins de trois ans, 3 000 affiches ont été imprimées. Plus de 3 000 « cris » collés sur les murs de Barcelone, Bilbao, Madrid, Malaga, Valence... Ce livre vous propose de découvrir deux cents affiches, timbres, cartes postales, éditées par les organisations libertaires : CNT, FAI, FIJL, Mujeres Libres, SIA... Deux cents sur plusieurs milliers c'est peu, mais c'est suffisant pour vous forger une opinion. Deux cents affiches pour réhabiliter ceux qui les ont dessinées : une soixantaine de graphistes a été identifiée, une vingtaine de biographies vous est présentée. Deux cents pour constater que leur production a été plus variée que la légende ne le dit. Pour comprendre la situation sociale, culturelle d'un quartier, d'une ville, d'un pays, il suffit de regarder ce que racontent leurs murs. C'est le pari que nous avons pris dans cet ouvrage. Ouvrez ce livre, découvrez ce que nous disent les murs de l'Espagne antifasciste. « Une affiche est un cri lancé depuis un mur. Apparemment silencieux, son domaine n'est pas celui du son : c'est un cri visuel. Une alarme. Un avertissement. Un rappel urgent : L'ennemi menace. Pendant la guerre civile espagnole, les affiches sont la conscience collective de la résistance collée aux murs. ». Josep Renau (cette citation est aussi attribuée à Manuel Monleon). « Le peuple ne rêve pas à l'oeuvre des artistes. En Espagne, le peuple joue tout, tous les jours. Et les artistes, sauf d'honorables exceptions, risquent peu, s'ils risquent quelque chose, dans leur oeuvre. » Gumsay, « L'Espagne antifasciste », 1938. « L'exposition est une absurdité. C'est l'antichambre du musée et le musée, c'est le cimetière » Gumsay, 1938.

Contenus Mollat en relation

Dossiers

La guerre d'Espagne 1

En partenariat avec l'Instituto Cervantes de Bordeaux et dans le cadre des commémorations du 70ème anniversaire du début de la Guerre civile espagnole, voici un parcours bibliographique sur ce sujet encore brûlant.

Fiche Technique

Paru le : 15/07/2006

Thématique : Affiches

Auteur(s) : Non précisé.

Éditeur(s) : Ed. libertaires

Collection(s) : Non précisé.

Série(s) : Non précisé.

ISBN : 2-914980-34-5

EAN13 : 9782914980340

Format : Non précisé.

Reliure : Broché

Pages : 157

Hauteur : 28 cm / Largeur : 23 cm

Épaisseur : - cm

Poids : - g