Chargement...
Chargement...

Capitale de la douleur de Paul Eluard : à la lueur de la jeunesse

Paru le : 14/03/2014
Éditeur(s) : Hermann
Série(s) : Non précisé.
Collection(s) : Cahiers Textuel
Contributeur(s) : Directeur de publication : Aurélie Foglia - Directeur de publication : Laurent Zimmermann

20,00 €
Article indisponible
Livraison à partir de 0,01 €
-5 % Retrait en magasin avec la carte Mollat
en savoir plus

Résumé

Ces contributions analysent les poèmes du recueil paru en 1926 couvrant la période dada et celle des débuts du surréalisme. Elles interrogent, à travers son oeuvre, la qualification de surréaliste du rapport du poète à l'image. Selon L. Fraisse, c'est dans les textes de P. Eluard qu'il faut chercher ses "arts poétiques latents". ©Electre 2018

Quatrième de couverture

Capitale de la douleur de Paul Éluard « À la lueur de la jeunesse » Lorsqu'il public en 1926 Capital de la douleur, Paul Éluard entend produire la somme d'une aventure poétique de très longue durée, puisque le recueil comporte certains vers issus de ses tout premiers poèmes, écrits en 1914. Mais c'est surtout la période dada et celle du surréalisme naissant que couvre l'ouvrage. Recueil dillicile, par son hermétisme qui est parfois paradoxalement un hermétisme de la simplicité, autant que date essentielle dans l'histoire littéraire. Capitale de la douleur est ici relu par de grands spécialistes de la poésie moderne, après des années où la critique éluardietme a été laissée assez largement en friche, et éclairé à la lumière d'approches critiques et de connaissances nouvelles.

Fiche Technique

Paru le : 14/03/2014

Thématique : Auteurs - Critique littéraire

Auteur(s) : Non précisé.

Éditeur(s) : Hermann

Collection(s) : Cahiers Textuel

Série(s) : Non précisé.

ISBN : 2-7056-8834-X

EAN13 : 9782705688349

Format : Non précisé.

Reliure : Broché

Pages : 96

Hauteur : 26 cm / Largeur : 19 cm

Épaisseur : 1 cm

Poids : 275 g