Chargement...
Chargement...

Enlacement(s)

Auteur : Raharimanana

Paru le : 18/10/2012
Éditeur(s) : Vents d'ailleurs
Série(s) : Non précisé.
Collection(s) : Non précisé.
Contributeur(s) : Directeur de publication : Loire-Atlantique) Théâtre Athénor (Saint-Nazaire

29,90 €
Expédié en 5 à 7 jours.
Livraison à partir de 0,01 €
-5 % Retrait en magasin avec la carte Mollat
en savoir plus

Résumé

Trois textes indépendants où s'enlacent trois espaces et trois temps. Dans "Des ruines", l'auteur convoque les ruines qui l'ont constitué, de l'esclavage à la mondialisation. " Obscena" est un long chant d'amour et de guérison délivré à l'enfant, à la femme, au pays, à l'île. Enfin, dans "Il n'y a plus de pays" une mère est la recherche de son identité. ©Electre 2018

Quatrième de couverture

Enlacement(s) Voix. Chants. Danses. S'enlacent les mots de l'auteur à travers trois livres, trois espaces, trois temps qui suspendent le sens, les sens au son de l'impalpable. Impalpable beauté des mots et des phrases. Impalpable trouble des images et des mouvements qui nous enivrent. Impalpable récit des temps d'aujourd'hui, quand les guerres défilent comme faits divers. Traverser les ruines, ruines de la mémoire comme ruines du présent, et continuer le chemin en enjambant l'inacceptable, jour après jour, souffle après souffle, se faire le lieu de l'oubli pour survivre... Raharimanana le peut-il ? Vivre des mots qui enchantent et les circonscrire au bonheur seul, au plaisir de dire ? Des ruines est ce premier volet où l'auteur s'ouvre à la fragilité et convoque ces ruines qui l'ont constitué, de l'esclavage à la dictature, de l'intime à la mondialisation, ou comment se construire sur les champs de ruines, comment renaître et rester debout, de là où il écrit ? Les mots sont les piliers, la voix rebâtit l'édifice du corps... Obscena est ce long chant d'amour et de guérison délivré à l'enfant, à la femme, au pays, à l'île, le chant hors scène, au-delà de la représentation, dans la nudité et la pudeur de ce qui n'est pas à montrer mais qui se délivre sans rémission, quand la douleur trop vive oublie l'oeil qui voit, quand la danse dit les mots inachevés, inachevables... Il n'y a plus de pays est cette quête d'une mère à travers les brumes et les bombes, à travers les paysages et les intolérances, quand l'humanité oublie de quel lieu elle provient, sur quel lieu elle habite, vers quel lieu elle se dirige, quand elle prend le corps de la femme comme terre de conquête. Soif de cette femme, soif des mots qui redonnent naissance, qui redisent l'identité, la fabrique du sens... Trois livres enchevêtrés où l'écriture de Raharimanana prend toute sa maturité, se déploie dans une langue faite de maîtrise et de fragilité à la fois. Enlacement(s) est un triptyque composé dans le cadre d'une résidence d'écriture menée pendant trois ans à Athénor, scène nomade (Saint-Nazaire/Nantes), où Raharimanana est auteur associé. La résidence a bénéficié du soutien de la ville de Saint-Nazaire, la ville de Nantes, le ministère de la Culture-DRAC des Pays de la Loire, le conseil régional des Pays de la Loire, le conseil général de Loire-Atlantique, l'Acsé, la communauté de communes d'Erdre et Gesvres.

Fiche Technique

Paru le : 18/10/2012

Thématique : Littérature Africaine

Auteur(s) : Auteur : Raharimanana

Éditeur(s) : Vents d'ailleurs

Collection(s) : Non précisé.

Série(s) : Non précisé.

ISBN : 2-36413-020-4

EAN13 : 9782364130203

Format : Non précisé.

Reliure : Coffret

Pages : Non précisé.

Hauteur : 15 cm / Largeur : 18 cm

Épaisseur : 0,7 cm

Poids : 654 g