Chargement...
Chargement...

Des feux dans l'ombre : la représentation de la mort sur la scène romantique (1827-1835)

Auteur : Sylvain Ledda

Paru le : 26/03/2009
Éditeur(s) : H. Champion
Série(s) : Non précisé.
Contributeur(s) : Non précisé.

149,00 €
Expédié en 5 à 7 jours.
Livraison à partir de 0,01 €
-5 % Retrait en magasin avec la carte Mollat
en savoir plus

Résumé

Etude d'oeuvres telles que "Hernani", "Lucrèce Borgia", "Chatterton" mettant en évidence l'omniprésence de la mort dans la littérature dramatique de 1830. L'analyse des échafauds et bourreaux, des criminels et femmes fatales, du rapport de la mort scénique avec le public permet d'éclairer un moment particulier de l'histoire en général et de celle du théâtre en particulier. ©Electre 2018

Quatrième de couverture

La scène romantique est jonchée de cadavres. Les suicides, les crimes, les forfaits les plus terribles ont fait le succès des grands soirs du théâtre des années 1830. Hernani, Antony, Lucrèce Borgia, Chatterton s'achèvent par des morts spectaculaires. Cette esthétique du clou, magnifiée par des morts sidérantes, constitue l'un des éléments phares de la modernité romantique. La dramaturgie de 1830, en puisant aux sources shakespeariennes et mélo-dramatiques, renouvelle en effet les codes de la représentation de la mort. Inscrite dans le texte et sur les planches, elle constitue à la fois le thème privilégié de toute une époque de création, mais aussi un moyen efficace pour susciter la polémique. La représentation du trépas a donc des implications aussi bien esthétiques qu'éthiques. En ces temps inquiets où le spectre de la guillotine évoque inévitablement la Terreur, assassinats et cadavres apparaissent comme les révélateurs de bien des hantises et de bien des fantasmes. Échafauds et bourreaux, criminels et femmes fatales, fournissent aux dramaturges romantiques des situations extrêmes. Beauté de la mort et hideur de l'agonie suscitent la fascination d'un public qui adore et rejette tout ensemble les éclats de sang et les râles des mourants. À l'image d'une des dernières répliques d'Hernani - « Vois-tu des feux dans l'ombre ? » - la présence de la mort dans le spectacle des années 1830 invite le lecteur d'aujourd'hui à reconsidérer la modernité du théâtre romantique à la lumière de la représentation de la mort.

Fiche Technique

Paru le : 26/03/2009

Thématique : Essais albums sur le théâtre

Auteur(s) : Auteur : Sylvain Ledda

Éditeur(s) : H. Champion

Collection(s) : Romantisme et modernités, n° 116

Série(s) : Non précisé.

ISBN : 2-7453-1808-X

EAN13 : 9782745318084

Format : Non précisé.

Reliure : Relié

Pages : 673

Hauteur : 24 cm / Largeur : 16 cm

Épaisseur : - cm

Poids : 1120 g