Chargement...
Chargement...

Du paradis perdu à l'antiutopie aux XVIe-XVIIIe siècles

Auteur : Corin Braga

Paru le : 20/04/2010
Éditeur(s) : Classiques Garnier
Série(s) : Non précisé.
Contributeur(s) : Non précisé.

39,00 €
Expédié en 5 à 7 jours.
Livraison à partir de 0,01 €
-5 % Retrait en magasin avec la carte Mollat
en savoir plus

Résumé

Analyse du changement de paradigme et des causes qui, à partir de la fin du XVIe siècle jusqu'au début du XIXe siècle, ont provoqué le glissement de l'utopie vers l'antiutopie. ©Electre 2018

Quatrième de couverture

Thomas More, Francis Bacon, Johann Valentin Andreae, Tommaso Campanella et bien d'autres utopistes encore ont placé le jardin d'Eden, naguère seul apanage de Dieu, sous le patronage exclusif des hommes, proclamant ainsi la primauté de la cité terrestre sur la cité céleste. L'utopie est l'un des visages de ce paradis réapproprié, paradis qui ne survécut cependant pas plus d'un siècle à la vague d'optimisme qui l'avait porté. La théologie chrétienne post-tridentine allait porter un coup fatal aux utopies de la Renaissance et donner libre cours aux contre-utopies qui, de Joseph Hall (Mundus alter et idem, 1605) et Artus Thomas (L'Isle des Hermaphrodites, 1605), ont donné le ton d'une vision dysphorique peuplée d'enfers sur terre et de sociétés de cauchemar, en somme des antiutopies classiques.

Fiche Technique

Paru le : 20/04/2010

Thématique : Auteurs - Critique littéraire

Auteur(s) : Auteur : Corin Braga

Éditeur(s) : Classiques Garnier

Collection(s) : Lire le XVIIe siècle, n° 1

Série(s) : Non précisé.

ISBN : 2-8124-0113-3

EAN13 : 9782812401138

Format : Non précisé.

Reliure : Broché

Pages : 416

Hauteur : 24 cm / Largeur : 16 cm

Épaisseur : 2 cm

Poids : 660 g