Chargement...
Chargement...

L'image du labyrinthe à la Renaissance : détours et arabesques au temps de Shakespeare

Auteur : Sophie Chiari

Paru le : 28/04/2010
Éditeur(s) : H. Champion
Série(s) : Non précisé.
Contributeur(s) : Préfacier : François Laroque

141,00 €
Expedié sous 10 à 15 jours (sous réserve de confirmation)
Livraison à partir de 0,01 €
-5 % Retrait en magasin avec la carte Mollat
en savoir plus

Résumé

Une étude sur le symbole du labyrinthe dans la littérature de la Renaissance en Angleterre. Cette incarnation de l'idéal de la discordia concors, ou harmonie des contraires, se retrouve souvent au centre des préoccupations et des mentalités, et les contemporains de l'époque ont façonné une esthétique du détour et de la perte en associant mythologie et héritage médiéval. ©Electre 2019

Quatrième de couverture

En marge des pays d'Europe continentale, la Renaissance anglaise a sans nul doute favorisé l'essor d'une culture du repli et de l'oblique. Dès lors, le symbole du labyrinthe, parfaite incarnation de l'idéal de la discordia concors, ou harmonie des contraires, se retrouve souvent au centre des préoccupations et des mentalités comme elle intervient dans le cadre des réalisations artistiques (architecture, jardins) et de la production littéraire et dramatique de l'époque. Les contemporains de Shakespeare ont, semble-t-il, pris plaisir à façonner une esthétique du détour et de la perte pour mieux se retrouver, puisant ainsi à l'instar de Pline, d'Ovide ou de Virgile dans le riche réservoir mythologique des Anciens, tout en faisant fructifier leur héritage médiéval. Le motif polymorphe et polysémique du dédale a d'abord été privilégié au sein des emblèmes avant de se voir remodelé par les jardiniers puis repris par les poètes, les musiciens, les danseurs ou les dramaturges. Les grands thèmes existentiels de l'époque, relus et réappropriés avec ferveur, sont en effet souvent abordés par le biais des arabesques crétoises : détours amoureux, ambages rhétoriques et méandres religieux sont ainsi devenus des sources d'inspiration puissantes qui ont donc relancé et renforcé l'attrait et la multiplicité des voies dramatiques. La légende du « maze » ou du « labyrinth » allait même générer des mises en scène surprenantes et subversives, comme celle du Songe d'une nuit d'été, aujourd'hui révélatrices de représentations mentales d'une richesse et d'une audace insoupçonnées. Cette monographie s'est donc attachée à les retrouver et à faire comprendre leur singularité grâce à une lecture de type à la fois mythographique, historique et littéraire qui, faute de donner accès à toutes les vastes pièces encore secrètes de l'Angleterre de Shakespeare, s'efforce néanmoins de fournir des clés pour ouvrir quelques portes trop longtemps demeurées closes.

Fiche Technique

Paru le : 28/04/2010

Thématique : Essais et théories - Dictionnaire

Auteur(s) : Auteur : Sophie Chiari

Éditeur(s) : H. Champion

Collection(s) : Bibliothèque littéraire de la Renaissance, n° 79

Série(s) : Non précisé.

ISBN : 2-7453-1963-9

EAN13 : 9782745319630

Format : Non précisé.

Reliure : Relié

Pages : 673

Hauteur : 24 cm / Largeur : 16 cm

Épaisseur : - cm

Poids : 1160 g