Chargement...
Chargement...

Vergers d'exil : Gabriel Bounoure

Paru le : 01/09/2004
Éditeur(s) : Geuthner
Série(s) : Non précisé.
Collection(s) : Non précisé.
Contributeur(s) : Directeur de publication : Gérard D. Khoury - Auteur : Gabriel Bounoure - Auteur : Georges Schéhadé

34,00 €
Expédié en 5 à 7 jours.
Livraison à partir de 0,01 €
-5 % Retrait en magasin avec la carte Mollat
en savoir plus

Résumé

Haut fonctionnaire de la France à l'époque des mandats, G. Bounoure fut aussi un grand critique littéraire. Cet ouvrage contient les actes d'un colloque organisé à Aix-en-Provence en juin 2001, sa correspondance avec le poète G. Schehadé, des témoignages et un hommage qui lui a été rendu en 2002 à Beyrouth, où il vécut entre 1920 à 1952. Avec également six poèmes inédits. ©Electre 2018

Quatrième de couverture

Il est grand temps de découvrir Gabriel Bounoure pour ceux qui n'ont pas encore eu l'occasion de lire ce grand critique littéraire et poétique qui contribua d'une manière décisive à faire connaître Char, Jacob, Jouhandeau, Jouve, Michaux, Reverdy, Rimbaud, Ségalen ou Supervielle. C'est lui aussi qui sut déceler dans le jeune Schehadé un grand poète et dramaturge d'expression française et qui contribua à faire reconnaître Jabès. Ce qui aujourd'hui distingue l'approche critique de Gabriel Bounoure c'est, au delà même de la révelation des voies neuves et inouïes de la poésie contemporaine, une "méthode" qui lui est propre et qui rend sa voie inimitable. Haut fonctionnaire de la France à l'époque des mandats, il a su fidèlement la servir mais aussi lui résister, lorsqu'il a estimé que celle-ci s'engageait dans une voie contraire à ses propres intérêts et en contradiction avec les valeurs qui en font le renom. Rallié de la première heure à l'appel du général de Gaulle, il critique la politique arabe de la France en Afrique du Nord dans une correspondance privée en février 1952. Après sa publication dans une revue égyptienne par son destinataire, sans l'autorisation de Gabriel Bounoure, ce dernier est mis dans l'obligation de se renier ou de renier son pays et, refusant de se dédire, il est démis de ses fonctions. A soixante-six ans, cet homme entame une nouvelle carrière d'enseignant aux Universités du Caire et de Rabat. Pour Gabriel Bounoure, la place centrale qu'occupe le Liban - mais aussi la Syrie - tient, d'une part à la durée de son séjour dans ces pays - de 1923 à 1952 - et, d'autre part, à ses liens anciens et affectifs avec l'Orient, celui qu'il avait découvert à travers les auteurs romantiques, Gérard de Nerval tout particulièrement. Ami et confident de Louis Massignon, sensible comme lui à cet Orient mystique et essentiel, il en gardera la nostalgie en Bretagne, à Lesconil où il se retira.

Fiche Technique

Paru le : 01/09/2004

Thématique : Auteurs - Critique littéraire

Auteur(s) : Non précisé.

Éditeur(s) : Geuthner

Collection(s) : Non précisé.

Série(s) : Non précisé.

ISBN : 2-7053-3751-2

EAN13 : 9782705337513

Format : Non précisé.

Reliure : Broché

Pages : 395

Hauteur : 24 cm / Largeur : 16 cm

Épaisseur : - cm

Poids : - g