Chargement...
Chargement...

Fusées. n° 15


15,00 €
Chargement...
Livraison à partir de 0,01 €
-5 % Retrait en magasin avec la carte Mollat
en savoir plus

Résumé

Réunit une évocation du poète C. Tarkos à travers des témoignages ainsi que des textes et des dessins de l'artiste, des essais sur le basket-ball, sur le cinéaste Jean-Marie Straub, des poèmes, etc. ©Electre 2020

Simple nourriture. Sans cérémonie. Il n'y a pas de victime, on mange les morts. La mort ne doit être due ni à la lèpre, ni à la dysentrie, ni à aucune maladie contagieuse. La chair peut se manger fraîche ou faisandée, le corps étant alors enterré plusieurs jours avant d'être préparé. Il est ensuite démembré avec un couteau de bambou, le ventre est ouvert, les entrailles vidées, sans toucher à la vésicule car, ouverte, elle donnerait un mauvais goût à la viande. La cervelle est retirée. La chair est cuite, coupée en petit morceaux, assaisonnée de sel et de gingembre, accompagnée de feuilles végétales. Les morceaux sont répartis selon les liens de parenté. Les femmes et les enfants sont particulièrement amateurs de chair humaine. Les femmes mangent la chair mâle ou femelle. Elles mangent parfois leurs enfants nés malformés, après les avoir tués délibérément. Elles mangent aussi le placenta à la naissance de leurs enfants. Les hommes sont plus réticents. Ils ne mangent que la chair mâle, ou parfois celle de leur soeur décédée.

Fiche Technique

Paru le : 15/04/2009

Thématique : Revues littéraires

Auteur(s) : Non précisé.

Éditeur(s) : Carte blanche

Collection(s) : Non précisé.

Contributeur(s) : Non précisé.

Série(s) : Non précisé.

ISBN : 2-905045-51-5

EAN13 : 9782905045515

Format : Non précisé.

Reliure : Broché

Pages : 120

Hauteur : 22 cm / Largeur : 23 cm

Épaisseur : - cm

Poids : - g