Chargement...
Chargement...

Un transfert culturel au XIIe siècle : Erec et Enide de Chrétien de Troyes et Erec de Hartmann von Aue

Paru le : 15/09/2010
Série(s) : Non précisé.
Collection(s) : Collection CERHAC
Contributeur(s) : Editeur scientifique (ou intellectuel) : Patrick Del Duca - Editeur scientifique (ou intellectuel) : l'humanisme et l'âge classique Centre d'études sur les réformes - Préfacier : Patrick Del Duca

20,00 €
Expedié sous 10 à 15 jours (sous réserve de confirmation)
Livraison à partir de 0,01 €
-5 % Retrait en magasin avec la carte Mollat
en savoir plus

Résumé

Ces articles, fruit de deux journées d'étude consacrées à l'étude du premier roman arthurien français "Erec et Enide" de Chrétien de Troyes (oeuvre au programme de l'agrégation d'allemand 2010-2011), et à son adaptation allemande, "Erec" de Hartmann von Aue. Ils étudient la narration, le traitement du merveilleux, la conception de la chevalerie, en analysent les divergences culturelles. ©Electre 2019

Quatrième de couverture

Les articles qui composent ce recueil sont le fruit de deux journées d'étude consacrées à l'étude du premier roman arthurien français, Erec et Enide de Chrétien de Troyes, et à son adaptation allemande, Erec de Hartmann von Aue. Bien que Hartmann s'inspire directement de Chrétien et respecte dans les grands traits le texte et la «conjointure» du maître champenois, il amplifie considérablement l'oeuvre française et surtout il lui confère un sens nouveau, dû au contexte socio-historique allemand et à une intention particulière. En effet, Hartmann donne à la matière bretonne une dimension didactique et religieuse qui n'était qu'esquissée chez Chrétien. Par de nombreuses allusions à l'Eneasroman de Heinrich von Veldeke, il dépeint à travers Erec et Enite une forme d'amour idéal qui s'oppose à la passion destructrice que Dido éprouve pour Eneas. Enfin, la fonction ludique assumée par le narrateur - la mise en question de l'autorité narrative unique et le jeu avec un public fictif - confère au roman allemand des accents étonnamment modernes qui demeurent uniques dans la littérature médiévale et le rapprochent de certains romans du XVIIIe siècle. Les auteurs des articles regroupés dans ce volume traitent de nombreuses questions ayant trait à l'écriture d'Erec et Enide et de son adaptation en langue allemande. Ils s'interrogent notamment sur la conception de «conjointure», le traitement du merveilleux («Joie de la Cour»), les aspects religieux et la conception d'une nouvelle chevalerie, l'arrière-plan socio-historique et le cadre culturel de référence propres à chaque roman, ou encore sur la relation entre amour et chevalerie, bonheur individuel et combat. Plusieurs contributions ont également pour objet le traitement de problèmes de linguistique médiévale ainsi que la tradition manuscrite.

Fiche Technique

Paru le : 15/09/2010

Thématique : Essais sur littérature antique et Moyen-âge

Auteur(s) : Non précisé.

Éditeur(s) : Presses universitaires Blaise Pascal

Collection(s) : Collection CERHAC

Série(s) : Non précisé.

ISBN : 2-84516-451-3

EAN13 : 9782845164512

Format : Non précisé.

Reliure : Broché

Pages : 348

Hauteur : 21 cm / Largeur : 15 cm

Épaisseur : - cm

Poids : 480 g