Chargement...
Chargement...

On l'appelait révolution...

Auteur : Louis Janover

Paru le : 20/05/2015
Série(s) : Non précisé.
Collection(s) : Sciences sociales
Contributeur(s) : Non précisé.

15,50 €
Expédié en 5 à 7 jours.
Livraison à partir de 0,01 €
-5 % Retrait en magasin avec la carte Mollat
en savoir plus

Résumé

En donnant la parole à Karl Marx, Rosa Luxemburg, André Breton et Antonin Artaud, cet essai entend rendre au mot révolution son véritable sens, celui d'une lutte pour l'émancipation. ©Electre 2018

Quatrième de couverture

Le sommeil de la raison engendre des monstres, nous dit Goya, et il nous montre le dormeur prisonnier de ses cauchemars. Rien de comparable pourtant au sommeil de la mémoire qui permet à des monstres autrement dangereux de hanter notre histoire en se coulant dans des formes familières. Ces figures de l'oppression du passé, héritières des régimes totalitaires, n'hésitent pas à détourner la mémoire de ceux qui se sont opposes à leur entreprise, à se parer de leur nom, à contrefaire les rôles pour abuser le regard et les esprits. C'est surtout la révolution qui, dans le monde contemporain, apparaît comme la négation radicale de ce qu'elle a représenté pour les exploites et les penseurs quand ils luttaient pour réaliser une société d'où les rapports de domination et de servitude auraient été bannis. Si bien que rendre au mot son véritable sens, faire en sorte que l'expression corresponde à la chose, voilà qui serait rien moins qu'une... révolution. Il s'agit, ici, de percer le « mystère d'iniquité » qui consiste à changer chaque parole de l'émancipation en son contraire.

Fiche Technique

Paru le : 20/05/2015

Thématique : Textes des Philosophes

Auteur(s) : Auteur : Louis Janover

Éditeur(s) : Sens & Tonka L'une & L'autre édition

Collection(s) : Sciences sociales

Série(s) : Non précisé.

ISBN : 2-84534-249-7

EAN13 : 9782845342491

Format : Non précisé.

Reliure : Broché

Pages : 108

Hauteur : 20 cm / Largeur : 15 cm

Épaisseur : 1 cm

Poids : 190 g