Chargement...
Chargement...

Achèvement de la métaphysique et poésie

Auteur : Martin Heidegger

Paru le : 24/03/2005
Éditeur(s) : Gallimard
Série(s) : Non précisé.
Contributeur(s) : Traducteur : Adéline Froidecourt - Postfacier : Petra Jaeger

19,30 €
Expédié en 5 à 7 jours.
Livraison à partir de 0,01 €
-5 % Retrait en magasin avec la carte Mollat
en savoir plus

Résumé

Dans "La métaphysique de Nietzsche" (1941-42) Heidegger amène à comprendre que les cinq articulations de la pensée de Nietzsche, la volonté de puissance, le nihilisme, l'éternel retour à l'identique, le surhomme et la justice, trouvent une unité dans la métaphysique. "Introduction à la philosophie" (1944-45) approfondit ce qui précède en montrant la nécessité du rapport entre pensée et poésie. ©Electre 2018

Quatrième de couverture

Achèvement de la métaphysique et poésie réunit deux cours que Heidegger souhaitait publier ensemble. Le premier fut annoncé comme cours du semestre d'hiver 1941-1942 et s'intitule La métaphysique de Nietzsche. Le cours ne se présente pas comme un exposé de doctrine, mais amène à comprendre comment la pensée de Nietzsche est tout entière animée par la métaphysique - au point qu'elle lui donne son ultime visage. La volonté de puissance, le nihilisme, l'éternel retour de l'identique, le surhomme et la justice sont les cinq articulations fondamentales de cette pensée ; à leur écoute, Heidegger pense l'unité qui leur donne sens : celle de la métaphysique qui, à travers le penseur Nietzsche, s'achève tandis qu'elle se porte à son dernier accomplissement. Le second cours fut annoncé pour le semestre d'hiver 1944-1945 sous le titre Introduction à la philosophie. Penser et poétiser. Il approfondit ce qui a déjà été vu dans La métaphysique de Nietzsche : l'achèvement de la métaphysique signe la nécessité du rapport entre pensée et poésie. Le rapport dont il est question est à proprement parler essentiel : il implique que pensée et poésie n'ont de teneur que si elles se rapportent l'une à l'autre, c'est-à-dire si elles ne cessent de s'apporter l'une à l'autre ce qui les fait être chacune elle-même. Penseur de ce temps de l'achèvement de la métaphysique, Nietzsche en vient à être poète. Poète de ce temps, Hölderlin en vient à être penseur. Cette étonnante proximité de la pensée et de la poésie est méditée en sa référence à l'histoire, car Nietzsche et Hölderlin sont penseurs et poètes dès qu'il leur faut se confronter à ce qui, en notre temps, «est». C'est ainsi que la question du rapport entre pensée et poésie nous amène à penser à partir de ce qui nous concerne tous essentiellement.

Fiche Technique

Paru le : 24/03/2005

Thématique : Textes des Philosophes

Auteur(s) : Auteur : Martin Heidegger

Éditeur(s) : Gallimard

Collection(s) : Bibliothèque de philosophie. Oeuvres de Martin Heidegger

Série(s) : Non précisé.

ISBN : 2-07-077288-8

EAN13 : 9782070772889

Format : Non précisé.

Reliure : Broché

Pages : 189

Hauteur : 23 cm / Largeur : 14 cm

Épaisseur : 1,8 cm

Poids : 276 g