Chargement...
Chargement...

Bonheur justice, Walter Benjamin : le détour grec

Auteur : Antonia Birnbaum

Paru le : 18/02/2009
Éditeur(s) : Payot
Série(s) : Non précisé.
Contributeur(s) : Non précisé.

22,50 €
Expédié en 5 à 7 jours.
Livraison à partir de 0,01 €
-5 % Retrait en magasin avec la carte Mollat
en savoir plus

Résumé

Une enquête portée par deux enjeux principaux : poser la question de la pertinence de la révolte contre le règne antique de la vengeance, aux regards des luttes de notre présent ; affirmer la volonté de bonheur comme une idée motrice de la justice. ©Electre 2018

Quatrième de couverture

Le livre Bonheur Justice fait la découverte d'un élément jusqu'ici passé inaperçu dans l'oeuvre de Walter Benjamin. Comme au détour d'un chemin, le philosophe élabore une nouvelle théorie de la tragédie antique qui fait l'objet d'un chapitre de l'Origine du drame baroque allemand. Elle prend tout son relief quand on la réinscrit dans l'ensemble des textes de cette période. Antonia Birnbaum porte au jour ce bloc d'intuition philosophique, examine la pertinence de la révolte contre le règne antique de la vengeance pour les luttes de notre temps, affirme la «volonté de bonheur» comme idée motrice de la justice. Tels sont les enjeux essentiels de ce livre. La révolte tragique intervient tel un élément excentrique dans la pensée benjaminienne. Elle ne peut être mise au compte ni d'une conscience historique du temps, ni d'une espérance messianique. Née de l'obstination solitaire et muette du héros à refuser la malédiction du destin, la justice grecque advient dans le sillage d'un corps récalcitrant. Pour élucider cette révolte qui commence avant le langage, W. Benjamin demande en quoi le concept de justice est transformé par l'invention grecque - à même le silence du héros - d'un langage nouveau apte à diviser la vengeance, à formuler un écart entre justice et injustice. De là les deux versants d'une même hypothèse qui traverse le livre. Le premier est que la révolte du héros tragique contre le «toujours semblable» du malheur vaudrait pour elle-même. W. Benjamin appréhende la sédition tragique comme pure «volonté de bonheur», une force dont ni l'effectivité, ni la transmission ne relèvent d'une interruption messianique du temps. L'extension de cette «volonté de bonheur» tragique aux luttes de notre temps constitue le deuxième versant de l'hypothèse. La transposition intempestive du silence héroïque grec, sa dispersion dans les actes et les paroles indénombrables des anonymes, des «sans nom», relève d'une propagation de l'enthousiasme pour la justice qui ne doit rien à l'image de la rédemption, rien à l'imminence du Jugement dernier et ses «attributs» de sainteté : dette, souffrance, culpabilité, loi. À ce titre, le déchiffrement de la temporalité tragique éclaire le rapport entre bonheur et justice dans les luttes de la modernité sous un jour nouveau et laisse apercevoir les révoltes historiques des opprimés dans leur radicalité profane. Par cette traversée de Walter Benjamin, Antonia Birnbaum explore un chapitre insoupçonné des «aventures de l'héroïsme».

Fiche Technique

Paru le : 18/02/2009

Thématique : Textes des Philosophes

Auteur(s) : Auteur : Antonia Birnbaum

Éditeur(s) : Payot

Collection(s) : Critique de la politique

Série(s) : Non précisé.

ISBN : 2-228-90394-9

EAN13 : 9782228903943

Format : Non précisé.

Reliure : Broché

Pages : 236

Hauteur : 23 cm / Largeur : 14 cm

Épaisseur : 1,8 cm

Poids : 310 g