Chargement...
Chargement...

Dieu n'est pas mort : le malentendu des lumières

Auteur : Édouard Valdman

Paru le : 14/11/2003
Éditeur(s) : L'Harmattan
Série(s) : Non précisé.
Collection(s) : Judaïsmes
Contributeur(s) : Non précisé.

21,00 €
Expédié en 5 à 7 jours.
Livraison à partir de 0,01 €
-5 % Retrait en magasin avec la carte Mollat
en savoir plus
pdf
15,75 €
Protection: Digital watermarking
Acheter en numérique

Résumé

Développe l'idée que le pacte républicain français issu des Lumières se fonde sur la mort du Roi, symbolique de celle du père et de Dieu qui crée un retour du refoulé, socle des totalitarismes. Etudie cette problématique chez les Lumières, dans la pensée soixantuitarde, dans la réforme protestante et dans le nationalisme français pour proposer des principes plus transcendants de la société. ©Electre 2018

Quatrième de couverture

Dieu n'est pas mort Le malentendu des Lumières La philosophie des Lumières, les droits de l'homme et le principe de laïcité qui s'en inspirent constituent le socle des institutions de la France, mais c'est la mort du Roi, symbolique de celle du Père et de Dieu, qui scelle le pacte républicain. Or, Dieu est une dimension incontournable de la conscience humaine. On ne peut le nier. On ne peut que l'intégrer. C'est pourquoi la souveraineté populaire de Jean-Jacques Rousseau ne sera que le visage inversé de l'absolutisme royal. Les pays anglo-saxons ont préservé, grâce à la Réforme Protestante, une relation à la transcendance. Ce sont leurs principes auxquels aujourd'hui est confrontée la France à l'occasion de sa rencontre avec l'Europe, en même temps que dans sa relation aux Etats-Unis. La mort de Dieu, les Droits de l'Homme, tels que les ont définis les révolutionnaires de 1789, n'engendrent-ils pas un retour du refoulé qui serait à l'origine des totalitarismes ? A travers une lecture de Rousseau, de Nietzsche, de Marx, de Foucault, Edouard VALDMAN met au jour avec acuité, en se référant à Arendt et Lévinas, la Blessure qui est à l'origine de la France contemporaine : son parricide. Il démontre que l'Europe ne pourra se réaliser que si elle est en mesure de s'élever au-dessus des Etats-Nations qui la composent, à travers un principe transcendant posant comme fondement de sa future Constitution celui de la pluralité humaine. «L'homme dépasse infiniment l'homme ! »Pascal.

Fiche Technique

Paru le : 14/11/2003

Thématique : Textes des Philosophes

Auteur(s) : Auteur : Édouard Valdman

Éditeur(s) : L'Harmattan

Collection(s) : Judaïsmes

Série(s) : Non précisé.

ISBN : 2-7475-5346-9

EAN13 : 9782747553469

Format : Non précisé.

Reliure : Broché

Pages : 256

Hauteur : - cm / Largeur : - cm

Épaisseur : - cm

Poids : 330 g