Chargement...
Chargement...

Nietzsche : santé et maladie, l'art

Auteur : Laurent Cherlonneix

Paru le : 15/11/2002
Éditeur(s) : L'Harmattan
Série(s) : Non précisé.
Contributeur(s) : Non précisé.

26,00 €
Expédié en 5 à 7 jours.
Livraison à partir de 0,01 €
-5 % Retrait en magasin avec la carte Mollat
en savoir plus
pdf
19,50 €
Protection: Digital watermarking
Acheter en numérique

Résumé

Parce que ces concepts peuvent décrire la vie de façon générale, l'auteur se propose d'étudier la santé et la maladie dans la pensée de Nietzsche. Le philosophe distingue la santé en tant que guérison, de la santé comme absence de maladie, ces différents sens s'articulent en une dialectique où le médecin cherche la guérison là où le philosophe voit la maladie. ©Electre 2018

Quatrième de couverture

Qu'en est-il de la santé et de la maladie en la pensée de Nietzsche, dont philosophes et commentateurs disent qu'elles lui sont essentielles, sans que personne n'en ait jamais fait la démonstration systématique ? Ces concepts ne concernent-ils que Nietzsche ? De la prise en charge médicale de la naissance comme de la mort à la gestion de l'humain qui n'a de cesse d'emprunter au vocabulaire de la santé (fracture, sclérose, déchirure ou même cancer du tissu social), de l'espoir de résurrection des âmes par la régénération des corps à celui suscité par la recherche, des souffrances de l'Histoire à la prise en charge de la médecine par l'éthique, la vie ne s'offre-t-elle pas à une description médicale généralisée ? L'inflation métaphorique du sanitaire dont nous sommes les contemporains ne transforme-t-elle pas «la terre» en cet immense «lieu de guérison» jadis souhaité par Zarathoustra ? Nietzsche distingue la santé en tant que guérison, de la santé comme absence de maladie. La maladie est donc provisoire et associée à la guérison, ou elle est durable voire incurable. Ces différents sens s'articulent en une dangereuse dialectique, où le médecin entend favoriser la guérison, et le philosophe n'observer aucune prééminence du sain sur le malade. L'esthétique est un champ privilégié pour une telle philosophie médicale. L'art associe l'élément «apollinien», tantôt conservateur, tantôt thérapeutique et tantôt pathologique, à un Dionysos de la guérison qui peut également devenir pathologique. En la tragique célébration de l'apollinien et du dionysiaque se joue l'originaire dialectique de la santé et de la maladie.

Fiche Technique

Paru le : 15/11/2002

Thématique : Textes des Philosophes

Auteur(s) : Auteur : Laurent Cherlonneix

Éditeur(s) : L'Harmattan

Collection(s) : Ouverture philosophique

Série(s) : Non précisé.

ISBN : 2-7475-3150-3

EAN13 : 9782747531504

Format : Non précisé.

Reliure : Broché

Pages : 322

Hauteur : 22 cm / Largeur : 14 cm

Épaisseur : - cm

Poids : 408 g