Chargement...
Chargement...

René Girard : du mimétisme à l'hominisation : la violence différante

Auteur : Stéphane Vinolo

Paru le : 15/12/2005
Éditeur(s) : L'Harmattan
Série(s) : Non précisé.
Contributeur(s) : Non précisé.

22,00 €
Expédié en 5 à 7 jours.
Livraison à partir de 0,01 €
-5 % Retrait en magasin avec la carte Mollat
en savoir plus
epub
16,50 €
Protection: Digital watermarking
Acheter en numérique

Résumé

Etude du principe de l'hominisation selon la méthode philosophique. L'auteur y souligne les apports de René Girard. Il montre en quoi le chercheur qui a notamment analysé la mimésis, l'origine de la culture et la violence, est également philosophe. L'ouvrage propose une relecture des concepts girardiens et les confronte à ceux de Freud, de Lévi-Strauss ou encore de Derrida et d'Eric Gans. ©Electre 2018

Quatrième de couverture

René Girard : du mimétisme à l'hominisation « La violence différante » Le problème de l'hominisation présente un véritable défi pour les sciences humaines. Il s'agit de penser par un seul et même concept, à la fois une grande proximité entre l'Animal et l'Homme afin que l'on puisse envisager le passage de l'un à l'autre, mais aussi une rupture radicale. C'est dans la littérature que René Girard trouve ce concept qui résonne dans toute son oeuvre : la mimesis. Le processus d'hominisation n'est donc ni plus ni moins que la solution à la violence engendrée par l'imitation des désirs. Si l'Homme s'arrache à la Nature, c'est parce qu'il accède à un mode de gestion particulier de la violence. Ne pouvant lutter directement contre celle-ci et l'affronter face à face sans risquer d'amplifier ses dégâts, il la déplace sans cesse sur des boucs émissaires dont la haine commune rassemble. L'auteur montre ici comment, de se déplacement, de cette différance de la violence, émerge un ordre qui ne peut exister que dans une certaine méconnaissance des processus qui le mettent en place, et qui doit donc être pensé formellement sur le mode de l'auto-réalisation. René Girard fait partie de ces auteurs français que l'on étudie plus à l'étranger que dans les universités françaises, tout comme ce fut souvent le cas pour Jacques Derrida ou encore Michel Serres. Cette année 2005, puisqu'il entre à l'Académie, il est temps de lui redonner la place qu'il mérite parmi les intellectuels français. Ce livre montre en quoi les créations conceptuelles de Girard permettent de penser de façon réaliste et probable le processus d'hominisation, ainsi que toutes les spécificités humaines. Le modèle girardien nous aide à comprendre, tout en échappant aux difficultés auxquelles se sont heurtés la psychanalyse, le structuralisme ou encore la déconstruction, comment l'origine de la Culture n'est autre que l'apparition d'un mode de gestion particulier de la violence. Pour percevoir l'originalité et la force explicative des thèses de René Girard, nous révélons ici son modèle formel qui repose tout entier sur une pensée de l'auto-organisation et de l'auto-réalisation.

Fiche Technique

Paru le : 15/12/2005

Thématique : Textes des Philosophes

Auteur(s) : Auteur : Stéphane Vinolo

Éditeur(s) : L'Harmattan

Collection(s) : Ouverture philosophique

Série(s) : Non précisé.

ISBN : 2-7475-9047-X

EAN13 : 9782747590471

Format : Non précisé.

Reliure : Broché

Pages : 254

Hauteur : 22 cm / Largeur : 14 cm

Épaisseur : - cm

Poids : 320 g