Chargement...
Chargement...

Un héritage volé : la soi-disant philosophie grecque est en réalité une philosophie égyptienne

Auteur : George G.M. James

Paru le : 17/09/2012
Éditeur(s) : Menaibuc
Série(s) : Non précisé.
Collection(s) : Non précisé.
Contributeur(s) : Traducteur : Etombè - Traducteur : Iterou Ogowè

18,00 €
Expédié en 5 à 7 jours.
Livraison à partir de 0,01 €
-5 % Retrait en magasin avec la carte Mollat
en savoir plus

Résumé

Paru aux Etats-Unis en 1954, cet essai démontre l'influence de la culture des Noirs africains de la vallée du Nil sur la philosophie grecque. Il dénonce une véritable expropriation de cette culture, qui débute lorsqu'Alexandre le Grand boute les Perses hors d'Egypte, et une falsification de l'histoire de la philosophie par les Occidentaux. ©Electre 2018

Quatrième de couverture

Ce livre a pour ambition de démontrer que les véritables auteurs de la philosophie grecque n'étaient pas les Grecs mais le peuple africain plus connu sous le nom d'Egyptiens. L'honneur et la reconnaissance attribués de façon erronée aux Hellènes pendant des siècles reviennent en réalité au Continent noir. Ce vol de l'héritage africain par les Grecs a donne naissance à une opinion mondiale erronée selon laquelle les Africains n'auraient apporté aucune contribution à la civilisation et qu'ainsi ils seraient arriérés. Cette image déformée est à l'origine du racisme qui accable les Noirs à l'heure actuelle.

Fiche Technique

Paru le : 17/09/2012

Thématique : Textes des Philosophes

Auteur(s) : Auteur : George G.M. James

Éditeur(s) : Menaibuc

Collection(s) : Non précisé.

Série(s) : Non précisé.

ISBN : 2-35349-172-3

EAN13 : 9782353491728

Format : Non précisé.

Reliure : Broché

Pages : 255

Hauteur : 21 cm / Largeur : 15 cm

Épaisseur : 1,5 cm

Poids : 300 g