Chargement...
Chargement...

Les lectures françaises de Nietzsche

Auteur : Giuliano Campioni

Paru le : 17/08/2001
Éditeur(s) : PUF
Série(s) : Non précisé.
Contributeur(s) : Non précisé.

24,50 €
Expédié en 5 à 7 jours.
Livraison à partir de 0,01 €
-5 % Retrait en magasin avec la carte Mollat
en savoir plus

Résumé

Par cette lecture des auteurs français, le philosophe découvre le sens profond de la passion de la connaissance et la valeur de la méthode entendue comme chemin laborieux de la connaissance contre l'intuition du génie romantique qui caractérise le stéréotype de la pensée germanique. ©Electre 2018

Quatrième de couverture

«Je devrais donc arriver à Paris dans une dizaine de jours, vers dix heures du matin (Leipzig-Francfort-Paris)», écrit Nietzsche dans une lettre de novembre 1882. Ce voyage, jamais réalisé, dans la «capitale du XIXe siècle», avait été projeté depuis les années d'études à Leipzig. A Nice, au cours de l'hiver 1883, Nietzsche commence son voyage vers Cosmopolis - lieu idéal, loin des étroitesses nationalistes. Si Nietzsche rencontre et lit, dans la ville française, les «nouveautés» parisiennes - des psychologues les plus raffinés aux romanciers de boulevard, à commencer par Paul Bourget -, son intérêt pour la France s'était manifesté dès Humain, trop humain, sous le signe de la raison classique (Montaigne, Descartes, Corneille, Racine), opposée à l'idéologie germanique de Wagner. Avec Descartes, Nietzsche découvre le sens profond de la «passion de la connaissance» et la valeur de la «méthode», contre l'intuition du génie romantique qui caractérise le stéréotype de la pensée germanique. C'est tout un univers d'auteurs, mineurs ou majeurs, et de grands «maîtres de l'heure» comme Taine et Renan, qui constitue la «trame du texte» d'un philosophe qui se sent de plus en plus français. Dans cette «serre surchauffée» qu'est Paris à ses yeux, Nietzsche trouve en effet, à côté de la dissection analytique et de l'intellectualisme extrême des héritiers de Stendhal (les «rougistes»), des «natures tropicales» : monstres, héros, malades de la volonté et grands criminels, bêtes et idéalistes. C'est de ce matériau expérimental, de ce chaos incandescent, que pourra sortir, selon lui, l'homme nouveau, européen et supraeuropéen. En 1888, avant de sombrer dans la folie, il se tourne à nouveau vers Paris : «Le moment est désormais venu, pour moi, de revenir au monde comme Français.»

Fiche Technique

Paru le : 17/08/2001

Thématique : Textes des Philosophes

Auteur(s) : Auteur : Giuliano Campioni

Éditeur(s) : PUF

Collection(s) : Perspectives germaniques

Série(s) : Non précisé.

ISBN : 2-13-051694-7

EAN13 : 9782130516941

Format : Non précisé.

Reliure : Broché

Pages : 295

Hauteur : 22 cm / Largeur : 15 cm

Épaisseur : 2,1 cm

Poids : 435 g