Chargement...
Chargement...

Héritages : les enjeux psychiques de la transmission : actes des IVes journées d'études de l'Association des psychologues de Franche-Comté, Besançon, 18 et 19 novembre 1999

Paru le : 03/03/2003
Éditeur(s) : L'Harmattan
Série(s) : Non précisé.
Contributeur(s) : Directeur de publication : Patrice Cuynet - Editeur scientifique (ou intellectuel) : Association des psychologues de Franche-Comté - Auteur : Jean-Luc Bresson - Auteur : Sylvain Delmas - Auteur : Anne Gotman

15,25 €
Expédié en 5 à 7 jours.
Livraison à partir de 0,01 €
-5 % Retrait en magasin avec la carte Mollat
en savoir plus
pdf
11,44 €
Protection: Digital watermarking
Acheter en numérique

Résumé

L'héritage désigne le choix et la volonté du défunt d'affilier symboliquement un membre de la famille, comme étant son digne successeur. Ce dernier en obtient un regain de valeur identitaire. Cet apport narcissique et symbolisant ne se reçoit pas passivement, mais oblige le vivant à faire un travail d'appropriation du legs. ©Electre 2017

Quatrième de couverture

En ce changement de siècle et de millénaire, la question de la transmission d'un héritage pour nos descendants s'impose à nos esprits: quelles traces laisseront nos vies et qu'en feront-ils? Est-ce un cadeau ou un fardeau? Ne peut-on s'empêcher de transmettre? La question devient vite existentielle puisque la transmission participe au processus même du vivant. Il en va des problèmes éthiques autour de la naissance et des manipulations du patrimoine génétique. Mais qu'hérite-t-on de ses parents? Leur corps, leur caractère, leurs valeurs morales, leur situation sociale? Même si le terme "Héritage" présente une racine latine commune avec hérédité, il nous faut envisager l'héritage de manière protéiforme. De par sa place dans la société, il est révélateur des interactions entre les structures sociales et les idéologies dominantes sur la famille; la manière de léguer marque le désir du mort sur le vivant, selon la formule notariale consacrée: "Le mort saisit le vif" Ainsi, le notaire est aux premières loges pour assister au psychodrame des ouvertures testamentaires. Homme de loi, il représente la culture qui règle une distribution des biens acquis surchargés de significations affectives. Il s'agit du trésor symbolique qui inclut les racines identitaires du désir de reconnaissance. Recevoir l'héritage de l'autre, c'est être mis en demeure de travailler pour se l'approprier, au risque d'être écrasé par cette charge. Mais peut-on lui échapper? Les limites du don et de l'acceptation seront des questions inhérentes aux enjeux psychiques de la transmission générationnelle.

Fiche Technique

Paru le : 03/03/2003

Thématique : Textes de psychanalyse

Auteur(s) : Non précisé.

Éditeur(s) : L'Harmattan

Collection(s) : Psychanalyse et civilisations

Série(s) : Non précisé.

ISBN : 2-7475-3911-3

EAN13 : 9782747539111

Format : Non précisé.

Reliure : Broché

Pages : 166

Hauteur : 22 cm / Largeur : 14 cm

Épaisseur : - cm

Poids : 250 g