Chargement...
Chargement...

Le réveil : une élucidation psychanalytique

Auteur : Carolina Koretzky

Paru le : 04/10/2012
Série(s) : Non précisé.
Contributeur(s) : Préfacier : Serge Cottet

18,00 €
Expédié en 24/48h
Livraison à partir de 0,01 €
-5 % Retrait en magasin avec la carte Mollat
en savoir plus

Résumé

Issue d'une thèse de doctorat en psychanalyse, cette étude est consacrée au concept psychanalytique de réveil, d'abord en analysant son interprétation chez Freud et Lacan, puis en démontrant que son sens en psychanalyse est inverse à l'interprétation commune, du fait du maintien d'une zone d'opacité ininterprétable. ©Electre 2017

Quatrième de couverture

Pourquoi suivre à la trace le concept de réveil chez Freud et Lacan ? Le réveil, terme couramment utilisé dans le langage des psychanalystes, n'a pas souvent fait l'objet d'une étude systématisée. Pourtant, ce terme permet de poser un regard neuf sur certains concepts majeurs de la pratique psychanalytique : l'interprétation, l'identification, l'avènement du sujet de l'inconscient, le trauma, voire même, la fin de l'analyse. Dans son étude du rêve, Freud rencontre le phénomène du réveil au sujet des rêves d'angoisse et des rêves traumatiques. Lacan utilisera le terme de réveil et ses opposés (rêve, désir de dormir, sommeil, endormissement) pour rendre compte de l'expérience analytique. Cette variété d'usages du réveil est soutenue par deux grandes thèses lacaniennes, «on se réveille pour continuer à rêver dans la réalité» et, plus tardivement, «on ne se réveille jamais». Ce livre démontre également que le concept de réveil en psychanalyse prend à rebours le sens commun, ainsi que l'idéologie du maître moderne. Ces temps-ci, le maître moderne et la psychanalyse ne font pas bon ménage. Là où le maître moderne se place dans le «tout», tout savoir, tout contrôler, tout voir, tout caser, tout chiffrer, il ne fait qu'oublier le réel. Le monde sans réel soutenu par le discours du maître actuel est une volonté de faire de la vie un songe. En opposition à ce rêve d'universel, la psychanalyse décomplète le «tout» car elle fait place à la jouissance obscure du symptôme, à l'impossible d'un savoir sur le sexe, au non-rapport. Le réveil en psychanalyse n'est lié, ni à la clarté, ni à l'illumination, ni à la transparence mais, paradoxalement, au maintien d'une certaine zone d'opacité. Que la psychanalyse puisse «maintenir le règne de ce à quoi elle réveille» dépendra du pari fait par chaque analyste pour maintenir cet espace de l'ininterprétable.

Fiche Technique

Paru le : 04/10/2012

Thématique : Textes de psychanalyse

Auteur(s) : Auteur : Carolina Koretzky

Éditeur(s) : Presses universitaires de Rennes

Collection(s) : Clinique psychanalytique et psychopathologie

Série(s) : Non précisé.

ISBN : 2-7535-2029-1

EAN13 : 9782753520295

Format : Non précisé.

Reliure : Broché

Pages : 262

Hauteur : 25 cm / Largeur : 16 cm

Épaisseur : 2 cm

Poids : 418 g