Chargement...
Chargement...

Un débat sur l'inconscient avant Freud : la réception de Eduard von Hartmann chez les psychologues et philosophes français

Auteur : Serge Nicolas

Auteur : Laurent Fedi


32,00 €
Chargement...
Livraison à partir de 0,01 €
-5 % Retrait en magasin avec la carte Mollat
en savoir plus
pdf
24,00 €
Protection: Digital watermarking
Acheter en numérique

Résumé

Un retour sur la "Philosophie de l'inconscient" développée par E. von Hartmann en 1869, perçue par les psychologues comme un ouvrage à caractère métaphysique. Les extraits des réactions de ces auteurs (L. Dumont, C. Renouvier, E. Lesigne, A. Franck, E. Caro, E. Colsenet, A. Fouillée et E. Rabier) sont précédés d'une présentation du débat par L. Fedi et suivis d'un texte de S. Nicolas. ©Electre 2021

Un débat sur l'inconscient avant Freud La notion d'inconscient n'est pas une invention psychanalytique. Les philosophes allemands du XIXe siècle en firent usage d'abord dans un contexte romantique, puis dans une perspective de plus en plus nettement référée aux sciences : sciences de la nature et sciences de l'esprit. La vision synthétique développée en 1869 par Eduard von Hartmann dans la Philosophie de l'Inconscient, lui valut un succès considérable dans le monde germanique. En France, sa réception est d'emblée critique. Traduit en 1877, l'ouvrage intéresse les philosophes mais ceux-ci découvrent avec inquiétude un système moniste, panthéiste et pessimiste. Quant aux psychologues, ils dénoncent volontiers son caractère métaphysique et indémontrable. Le lecteur trouvera ici réunies les pièces du dossier : des textes et comptes-rendus de Dumont, Caro, Colsenet, Rabier, Fouillée, ainsi que de représentants de grands courants philosophiques - Renouvier pour le criticisme, Lesigne pour le positivisme, Franck pour le spiritualisme cousinien. Ce livre est une contribution à l'étude des transferts culturels franco-allemands. On y trouvera aussi, peut-être, un regard nouveau sur le rapport de la pensée française à l'inconscient. L'introduction de Laurent Fedi suggère que de Maine de Biran à Merleau-Ponty et Henri Ey, en passant par Janet et Bergson, la pensée française a cherché à produire ses propres modèles, dans lesquels les lois de la conscience suffisent à rendre compte des phénomènes inconscients, dont l'existence ne faisait aucun doute. Dans une étude symétrique, Serge Nicolas examine le cas allemand en se concentrant sur les théories d'Ebbinghaus et de Theodor Lipps. En annexe, Claude Mouchet et L. Fedi donnent la traduction inédite d'un texte de Lipps sur « le concept d'inconscient en psychologie » qui date de 1896 et que Freud connaissait. Cette plongée dans une époque où les sciences de l'esprit commençaient à peine à se détacher du tronc commun philosophique nous renvoie à notre actualité, à l'heure où la psychanalyse, contestée, voit son autorité décliner.

Fiche Technique

Paru le : 16/06/2008

Thématique : Psychologie - Généralités

Auteur(s) : Auteur : Serge Nicolas Auteur : Laurent Fedi

Éditeur(s) : L'Harmattan

Collection(s) : Encyclopédie psychologique

Contributeur(s) : Collaborateur : Claude Mouchet

Série(s) : Non précisé.

ISBN : 2-296-05649-0

EAN13 : 9782296056497

Format : Non précisé.

Reliure : Broché

Pages : 360

Hauteur : 22 cm / Largeur : 14 cm

Épaisseur : - cm

Poids : 390 g